Festival du Film Black: «plus qu’un festival, une nécessité»

Plus de 60 films du 14 au 19 février

Oprah Winfrey aux Golden Globes en janvier 2018


7 février 2018 à 12h50

Le Festival du film Black revient pour une 6e édition plus riche et plus diversifiée. Du 14 au 19 février, c’est plus de 60 films que pourront visionner adultes, et enfants. En effet, cette année le Festival inaugure le «FFB Kids» avec des contenus destinés aux plus jeunes.

Ateliers et films pour les enfants

«C’est la demande des parents qui nous a donné l’idée du FFB Kids», explique à L’Express l’actrice Fabienne Colas, créatrice du festival. «C’est important que les enfants aient leur propre festival cette année, qui leur permet de s’intéresser au mois de l’Histoire des Noirs avec des ateliers et des films.»

Les enfants pourront ainsi visionner les films sélectionnés, car adaptés à leur jeune âge, et participer à des ateliers de réalisation de masques africains, de tressages de cheveux, ou encore se faire conter des histoires africaines et caribéennes.

Affiche du film d’animation Bilal: a new breed of hero

L’Histoire d’une femme noire

Recy Taylor

Coup de cœur du festival, le film documentaire The Rape of Recy Taylor de la réalisatrice Nancy Buirski ouvrira le festival lors de la soirée d’inauguration prévue au Théatre Isabel Bader. Il relate l’histoire vraie de la jeune femme éponyme, violée à l’âge de 24 ans par un groupe d’hommes blancs en Alabama.

Cette histoire, mentionnée par Oprah Winfrey lors de son discours «présidentiel» aux Golden Globes, dans le cadre du mouvement Time’s Up Now, met en relief les violences et agressions dont sont victimes les femmes noires aux États-Unis.

«Recy Taylor nous a quittés il y a 10 ans, un peu avant de souffler ses 98 bougies a vécu, comme nous tous et toutes avons vécu, trop de temps dans une culture détruite par des hommes brutaux et puissants. Depuis trop longtemps, on a ignoré les femmes qui ont osé dire la vérité à propos du pouvoir exercé par ses hommes. Mais ce temps est révolu. Leur temps est révolu.» – Oprah Winfrey.

D’après Fabienne Colas, The Rape of Recy Taylor est un «film coup de poing», qui «coupe le souffle».

Un marathon

«Plus de 60 films en une semaine, c’est un peu le marathon», commente Fabienne Colas.  «Il faut bien comprendre que chaque film ne passera qu’une fois, et certaines séances sont déjà complètes.»

Parmi les films qui retiennent notre attention on trouve le canadien Boost, de Darren Curtis, une production montréalaise anglophone qui raconte l’histoire de Hakim (Nabil Rajo) et Anthony (Jahmil French) deux jeunes du quartier Parc-Extension de Montréal. Le film a déjà reçu cinq nominations aux Canadian Screen Awards 2018.

Le film d’animation Bilal: a new breed of hero de Ayman Jamal et Khurram H. Alavi sera le seul film sélectionné à être diffusé deux fois, dans le cadre du FFB Kids et pour clôturer le festival.

Affiche du film Boost

Des carrières inspirantes

Robi Reed

Cette année, le FFB aura deux invités de marque. La première, Robi Reed est une directrice de casting et productrice noire. Elle est connue pour avoir ouvert les portes de l’industrie du cinéma à des actrices et acteurs noirs, comme Halle Berry et Derek Luke.

Le 17 février 2018, elle sera récompensée du Prix Excellence Carrières du FFB, et animera un atelier pour enseigner l’art de passer des auditions et de jouer la comédie.

Lamman Rucker

Le même jour, le festival recevra l’acteur Lamman Rucker, connu pour son rôlé dans la série Greenleaf produite par Oprah Winfrey. Il participera à une conférence autour du film Service to man de Aaron Greer et Seth Panitch. «Lamman Rucker a énormément de fans ici, à Toronto, alors je leur conseille de vite prendre leurs places, car elles vont partir très vite» annonce Fabienne Colas.

Du chemin… fait et à faire

Fabienne Colas, organisatrice du festival

D’après Fabienne Colas, du chemin a été fait depuis la polémique «Oscar So White» en 2016.

«J’ai l’impression que les films blacks ont plus de visibilité, de reconnaissance. J’en suis contente, mais selon moi il est nécessaire que plus de réalisateurs proposent leurs projets de films blacks. Ils doivent soumettre leurs projets. Ce ne sont pas des choix commerciaux, mais des choix du cœur. Ensuite, c’est aux instances de financement de faire leur devoir.»

C’est pour aider les personnes intéressées par l’industrie du cinéma que le FFB organise trois ateliers pour les réalisateurs et réalisatrices (17 février), pour les producteurs et productrices (18 février), et pour les acteurs et actrices, le 17 février avec Robi Reed.

Pour retrouver la programmation et réserver ses billets, rendez-vous sur le site du Festival.

 

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Objectif: une présence constante des langues officielles sur la place publique

Raymond Theberge CLO
La vision du nouveau CLO Raymond Théberge
En lire plus...

15 février 2018 à 10h00

L’épaulard capable d’apprendre des mots

Épaulard
Épaulards, baleines et dauphins utilisent une variété de sons pour communiquer entre eux
En lire plus...

15 février 2018 à 9h00

Le Roundup aussi cancérigène que l’amiante? On le saurait!

colza_Côte-d'Or_Bourgogne, Roundup, glyphosate
Si cet herbicide était aussi dangereux, on en aurait de meilleures preuves
En lire plus...

15 février 2018 à 7h00

Les écoles laïques réclament des règles d’admission «cohérentes» pour les écoles catholiques

Un Valentin qui n'est pas une déclaration d'amour...
En lire plus...

14 février 2018 à 16h24

Une chanson anglo-franco pour la Saint Valentin

Pour écrire Paris Amoureux, Mackenzie Kristjon a fait appel à la comédienne Iris Gardet-Hadengue
En lire plus...

14 février 2018 à 10h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur