Étienne Brûlé: Huron blanc devenu héros franco-ontarien


21 février 2012 à 9h53

Après Étienne Brûlé, le fils de Champlain et Étienne Brûlé, le fils des Hurons, les romanciers Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé concluent leur récit mouvementé de la vie du premier héros franco-ontarien en publiant Étienne Brûlé, le fils sacrifié. Le titre du dernier tome de cette trilogie annonce déjà une fin tragique.

Après s’être établi au pays des Hurons, dans la tribu de l’Ours, et après avoir préparé avec eux l’expédition de Champlain contre les Iroquois, Étienne Brûlé poursuit son aventure en faisant de nouvelles explorations. La présence des missionnaires auprès des Hurons vient cependant brouiller les cartes.

Au début de ce troisième tome, les auteurs clament haut et fort que, «aux yeux des membres de la tribu de l’Ours, Étienne était un homme bon et généreux, un chasseur et un guerrier extraordinaire, une légende vivante.»

Ce dernier volet d’une remarquable trilogie confirme qu’Étienne Brûlé n’a jamais accepté que les commandants et les missionnaires français veuillent changer la culture et les croyances des Amérindiens.

Il aimait bien ces peuples et «ne voyait pas en quoi ils étaient plus sauvages ou barbares que les Français».

Ayant appris la langue huronne, Brûlé sert souvent de truchement ou d’interprète.

D’intéressants passages nous le montrent en train de donner un coup de main au récollet Gabriel Sagard pour la rédaction d’un dictionnaire de la langue huronne. Cela n’empêchera pas le récollet et le truchement de croiser le fer sur la question des mœurs et de la religion.

«Le premier voulait convertir tous les Hurons, le second voyait «se pointer la rigueur des enseignements de la morale catholique et apparaître les guerres de religions de la mère patrie dans son monde de liberté».

C’est Gabriel Sagard, apprend-on au milieu du roman, qui informera Champlain que Brûlé constitue une entrave à l’évangélisation de «ce peuple païen». Du coup, le missionnaire brise à jamais le lien privilégié entre Champlain et son fils adoptif de la Nouvelle-France.

Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que le jeune aventurier français connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons.

Pendant vingt ans, soit de 1612 à 1632, Étienne Brûlé a mangé avec les Hurons, a chassé avec eux, a habité avec eux, a épousé l’une des leurs et a partagé tout avec eux.

Du jour au lendemain, les confrontations anglo-françaises l’ont mis en mauvaise posture et ont fait de lui un traître torturé par ses amis de longue date. Mais jusqu’à sa dernière heure, Brûlé prouve qu’il demeure un Huron blanc capable d’endurer les pires supplices.

Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé, Étienne Brûlé. Le fils sacrifié, tome 3, Ottawa, Éditions David, coll. 14/18, 184 pages, 14,95 $.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur