Escapades savoureuses pour voyageurs gourmands

Agrotourisme en Tarn-et-Garonne

Partagez
Tweetez
Envoyez

Certains touristes préfèrent voyager à travers les gens, en prenant le temps d’aller à la rencontre des producteurs locaux qui détiennent l’histoire et les secrets des recettes ancestrales de leur coin de pays.

Voilà ce que nous propose la tournée du verger de Midi-Pyrénées, le Tarn-et-Garonne, qui possède, entre autres joyaux, le safran, l’aromate le plus cher au monde surnommé l’or rouge.

Dans le Quercy, petite région enracinée au cœur de la France, plusieurs fermiers exploitent la culture du safran. En septembre dernier, Françoise et Jean-Louis Zamboni m’accueillaient sur leur terre dans un cadre idyllique: la Ferme du Gendre, ancien relais de diligence du XVIIe siècle.

Le couple producteur offre l’épice recherchée, mais aussi des produits dérivés comme les confitures, les sirops et les confits.

«Notre safranière a vu le jour en juin 2009. Il aura fallu planter 3500 bulbes du Quercy pour avoir le plaisir de doubler notre production un an après», d’expliquer Françoise.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Culture de la terre, le safran est déplanté, planté, désherbé et cueilli à la main. «Pour obtenir 1 kg de safran, il faut prélever avec minutie les stigmates de 200 à 250 fleurs», a détaillé la fermière.

La Ferme du Gendre héberge les visiteurs dans l’une de ses trois chambres d’hôtes rustiques ou dans une véritable roulotte tzigane située à proximité de la ferme, dans un bois de chênes calme et verdoyant: www.fermedugendre.com

Une viande d’exception

Au nord de Caylus, proche des gorges de l’Aveyron, on déniche la ferme-auberge Mas de Monille, domaine du fermier homme d’affaires Benoît Leverrier, qui nous convie à venir déguster les produits de son exploitation unique en son genre: le porc noir gascon et la poule de Caussade rôtis. Je suis arrivée à l’auberge par un temps humide et frisquet.

Benoît avait démarré un feu de foyer dans la salle à déjeuner paysanne et Sylvie, la cuisinière, m’attendait avec son potage confort. L’endroit chaleureux allait me surprendre avec son délicieux menu dédié aux épicuriens carnivores.

Succulente charcuterie entièrement travaillée dans l’atelier de l’exploitation, pâtés, boudin noir à la viande, saucissons et jambons affinés sur place.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Selon la saison nous servons aussi du sauté de porc, du cassoulet et de la poule farcie», d’ajouter Benoît. Sans oublier de citer les salaisons et les conserves, les poulets qui sont prêts à cuire tout au long de l’année et les chapons pour Noël.

Après le repas, l’hôte m’a fait visiter sa vaste propriété où 150 porcs noirs gascons et 200 petites poules noires du Quercy sont élevés en plein air et profitent de ses 17 ha de sous-bois et de prairies: www.masdemonille.com

Gourmandises du Tarn

Le Tarn-et-Garonne recèle parmi les meilleures tables des terroirs français. En septembre dernier j’ai rencontré François Pilet et Bernard Bordaries, deux des 27 chefs et auteur cités dans le nouvel ouvrage culinaire Trésors gourmands Recettes choisies du Tarn-et-Garonne de Françoise Peuriot et Philippe Ploquin.

Publié en 2013, le livre contient 74 recettes illustrées par des créations originales de photos peintes: www.editionced.com

«Les petits pâtés en croûte au foie gras et aux trois viandes» sont l’une des spécialités de François Pilet. Un plat généreux qui ravira les plus copieux appétits.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

François et son épouse Véronique nous invitent à faire une halte gourmande à leur résidence Le Moulin de Jouenery, Chambres d’hôtes de charme.

Le couple sympathique offre des petits déjeuners mémorables avec pains, confitures de fruits issus des produits de leur jardin bio. Les viennoiseries sortent du four du boulanger voisin, alors que le fromage, le jambon et les œufs proviennent des exploitations locales. www.jouenery.fr

On décrit Bernard Bordaries tel «un alchimiste créateur de saveurs inoubliables qui concocte avec les meilleurs produits du terroir une cuisine à nulle autre pareille dont l’esprit et les papilles gardent précieusement le souvenir en mémoire.»

Il faut s’arrêter à son restaurant gastronomique Le Clos de Monteils logé dans un ancien presbytère au nord de Caussade, où Bernard vous offrira son «œuf mollet basse température sur une large mouillette au foie gras, lamelles de truffe noire du Quercy, feuilles vertes et porc noir gascon».

Depuis quatre ans, le talentueux chef de la région reçoit le très convoité Bib Gourmand décerné par Michelin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bonne route gourmande!

Renseignements

www.tourisme82.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur