Escapade nature au Village Blue Mountain à Collingwood

Entre pantoufles et adrénaline


2 juillet 2013 à 9h44

Besoin d’une escapade dans la nature, mais balisée et dans le confort? Alors le Village Blue Mountain, un mini Mont-Tremblant ontarien, est peut-être pour vous. Au programme: grottes, vue imprenable sur la baie Georgienne, pont suspendu au-dessus des arbres, tyroliennes (suspendu à un câble), montagnes russes en chariot individuel et détente dans un spa au cadre rural intime.

Au cœur du Blue Mountain Village, un village touristique créé de toutes pièces, mais agréable, les édifices reprennent une architecture rurale de l’Ontario du début du XXe siècle, au bord d’un grand étang artificiel.

Mon séjour au printemps dernier a débuté par une visite au Spa Scandinave, pour décompresser d’entrée de jeu.

Ces bains nordiques rassemblent un sauna finlandais, un bain vapeur et six petites piscines extérieures. Le cadre évoque une ferme ontarienne traditionnelle, pour une ambiance définitivement apaisante, au cœur d’un site boisé de 10 hectares (25 acres).

Pour se reposer entre le chaud et le froid, trois solariums et en plein air, chaises longues ou hamacs attendent les visiteurs, dans un silence feutré dedans comme dehors. Détente assurée et à ne pas manquer, même juste pour la journée (deux heures de route.)

Grande auberge

Arrivé de Toronto en milieu d’après-midi, j’ai réussi à m’extraire de ce cocon douillet en début de soirée (une visite de trois à quatre heures est recommandée), pour descendre au Westin Trillium House à deux pas.

L’hôtel ressemble à une grande auberge de montagne, au bord de l’étang central de l’autre côté du village. L’établissement propose de véritables appartements avec cuisine tout équipée, très confortables et avec cheminée au gaz.

Au réveil, après avoir piqué une tête dans la piscine, je découvre le vrai-faux village historique, entièrement piétonnier. Une poignée de rues pavées convergent vers une grande place qui s’ouvre sur la verdure des collines.

Le clocher d’une imitation de caserne de pompiers (une pizzeria) ancre l’espace et complète l’atmosphère bucolique, à l’exception près des matériaux, façades et voiries, un peu trop flambant neuf (d’où la critique des villages Intrawest d’une Disney-ification touristique, en partie justifiée.)

Grottes et canyons

Sur les hauteurs, Scenic Caves Nature Adventures propose une visite de plusieurs grottes et petits canyons, un parcours de ponts suspendus entre les arbres et des descentes accroché à trois tyroliennes différentes, dont une double, de 7 à 15 mètres au-dessus des arbres, devant l’immensité bleutée de la baie Georgienne.

L’accès à un étroit pont suspendu de 130 mètres à plus de 300 mètres de haut (sensations garanties lorsque balance et ondule!) est inclus dans le forfait écoaventures (95 $).

La visite guidée mène au sommet avec point de vue sur la baie. Des escaliers métalliques descendent au fond de petits canyons pour explorer de petites grottes (où la neige persiste jusqu’en été pour certaines.)

Le parcours fléché souligne le patrimoine amérindien local des Pétuns («tabac»), des cultivateurs de tabac baptisés ainsi par les premiers Européens, et voisins des Hurons.

Descente vertigineuse

De retour au village, le clou de ma journée adrénaline m’attend, un complément idéal à ma journée pantoufles, à lézarder au spa la veille.

Le Ridge Runner Mountain Coaster offre une descente vertigineuse à couper le souffle: des montagnes russes serpentant entre les arbres, en chariot individuel, à 42 km/h maximum pendant 1570 mètres.

À l’approche de virages très serrés et relevés, les deux freins seront souvent utilisés lors de la première descente. La remontée permet d’admirer tranquillement le sous-bois, alors que le chariot gravit lentement la pente raide.

Au menu des autres activités estivales: tyrolienne triple; deux parcours dans les arbres avec ponts de corde et tyroliennes; promenades en Segway au sommet; mur d’escalade; télésièges; sentiers de vélo de montagne, avec deux nouveaux parcours en 2013; centre aquatique pour enfants et accès à une plage privée à compter de juillet 2013, au bord de la baie georgienne à quelques kilomètres.

À ce titre, il ne faudra pas oublier cette perle aux eaux limpides à l’extrémité du lac Huron et s’extirper ainsi de l’orbite du centre de villégiature.

Sentier tarte aux pommes

Un nouveau circuit touristique (le sentier de la tarte aux pommes, évoquant le passé agricole de la région; www.applepietrail.ca) invite aussi à explorer les alentours (cafés, galeries d’art, antiquaire, marchés fermiers, vignobles).

Et pour les amateurs de randonnées pédestres, le sentier Bruce compte des randonnées locales qui réservent d’autres points de vue imprenables sur la baie (www.bmbtc.org).

Renseignements

Charles-Antoine Rouyer était l’invité de la Blue Mountain Village Association, du Spa Scandinave et de Scenic Caves.
Village Blue Mountain
Spa Scandinave
Scenic Caves
Les Pétuns

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur