Encore plus de cours de langue gratuits pour les immigrants

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement provincial augmente son financement pour les cours de langue aux nouveaux arrivants – y compris ceux qui sont chez nous depuis longtemps et qui sont naturalisés canadiens, alors que les programmes fédéraux s’occupent surtout des immigrants et réfugiés récents – afin de les aider à trouver un emploi, à poursuivre des études et à s’adapter à la vie en Ontario.

Laura Albanese, la ministre des Affaires civiques et de l’Immigration, en a fait l’annonce la semaine dernière au Mimico Adult Centre d’Etobicoke, qui fait partie du Système coordonné d’évaluation linguistique et d’aiguillage, un réseau qui offre plus de 4000 cours – d’anglais surtout – dans plus de 325 emplacements à travers la province.

Le gouvernement ontarien investit cette année jusqu’à 60 millions $ dans le Programme de formation linguistique pour adultes. Des services d’évaluation des compétences linguistiques et des cours de langue sont fournis à environ 70 000 immigrants chaque année (dont environ 2040 réfugiés syriens depuis le mois d’août), notamment par l’entremise des conseils scolaires publics et catholiques, anglophones et francophones.

Couvrant Toronto et le Centre-Sud-Ouest de la province, le Conseil scolaire Viamonde a entrepris de faire accréditer certaines de ses écoles pour participer à ce réseau.

«Le programme continue d’évoluer», indique par ailleurs une porte-parole du ministère. «Par exemple, nous développons des options en ligne pour rendre l’apprentissage de nos langues officielles encore plus faciles.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Établissement

Les cours de langue aux immigrants ne font pas partie des programmes du Centre francophone de Toronto, mais ses Services aux nouveaux arrivants organisent de temps à autre des cercles de conversations français/anglais visant à perfectionner le niveau des participants dans les deux langues officielles et leur permettre de faire du réseautage.

Le ministère des Affaires civiques et de l’Immigration financera cependant des programmes du CFT à hauteur d’un demi-million de dollars jusqu’en mars 2018. En effet, le CFT est un des 98 organismes ontariens qui mèneront 117 projets annoncés récemment par Mme Albanese dans le cadre d’un investissement provincial de 22,5 millions $ dans les programmes d’établissement.

Au CFT, «un nouveau programme d’établissement à l’intention des jeunes nouveaux arrivants de 12 à 25 ans va les aider à intégrer la société civile à travers une série d’activités adaptées à leur âge et leurs intérêts», indique la directrice générale Lise Marie Baudry. «Plus de 200 jeunes, principalement de la République démocratique du Congo, de la Guinée, du Cameroun, de la France et d’Haïti bénéficieront de ce nouveau programme.»

Soutenir le développement de services ciblés, adaptés à des besoins spécifiques, est important dans le contexte d’une cible d’immigration francophone de 5% du total des arrivants, souligne Mme Baudry.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur