En science, être le deuxième, c’est grave

palme 2e deuxième

Être le deuxième à avoir grimpé l’Everest reste une réussite remarquable. (Photo: Pixabay)


12 février 2018 à 9h41

Voilà qu’un journal scientifique se fait applaudir parce qu’il annonce qu’il acceptera de publier des recherches… qui arrivent «en deuxième place».

C’est devenu un lieu commun que de dire que la recherche est beaucoup plus compétitive qu’à l’époque de nos grands-parents: tout chercheur universitaire sent une pression de son institution pour publier le plus vite et le plus souvent possible.

Et les revues y contribuent: si une équipe de chercheurs soumet à une revue un article annonçant une percée sur laquelle travaillait cette équipe depuis des années, mais que des résultats similaires ont été publiés par une autre équipe, dans une autre revue, quelques semaines plus tôt, la nouvelle publication sera souvent refusée.

Autrement dit, les revues scientifiques sont comme les grands médias: elles préfèrent avoir un scoop.

La revue PLoS Biology — dont l’éditeur, Public Library of Science, est un organisme à but non lucratif — vient donc d’annoncer en éditorial qu’elle accepterait de publier des articles qui ont été coiffés au poteau ou «scoopés» moins de six mois plus tôt. Et qu’elle les appellerait «recherches complémentaires» plutôt que «recherche scoopées».

«De la même façon que d’être le deuxième à avoir grimpé l’Everest est une réussite remarquable, nous croyons qu’il en est ainsi pour la recherche scientifique résultant d’un groupe qui a (peut-être sans le savoir) répliqué les découvertes importantes d’un autre groupe.»

Le geste est d’autant plus applaudi par une partie de la communauté scientifique que la peur de perdre une «exclusivité» peut conduire à faire beaucoup de petites recherches faciles, qui conduiront à plusieurs publications, plutôt qu’une recherche longue et complexe, qui risque de prendre trop de temps.

Le journaliste Ed Yong note dans The Atlantic que cette décision de PLoS Biology… a elle-même été «scoopée» par la revue eLife l’été dernier.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Vivre près de 46 usines: du «racisme environnemental»

Laurence Butet-Roch
L'exposition «Nos ancêtres étaient des chefs»
En lire plus...

16 février 2018 à 16h28

De samedi à lundi: les bus et trains GO gratuits pour les enfants

Metrolinx GO Transit bus train
L’ensemble du réseau de bus et de trains de banlieues GO sera gratuit pour les enfants de 12 ans et moins pendant le long...
En lire plus...

16 février 2018 à 14h09

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur