En science, être le deuxième, c’est grave

palme 2e deuxième

Être le deuxième à avoir grimpé l’Everest reste une réussite remarquable. (Photo: Pixabay)


12 février 2018 à 9h41

Voilà qu’un journal scientifique se fait applaudir parce qu’il annonce qu’il acceptera de publier des recherches… qui arrivent «en deuxième place».

C’est devenu un lieu commun que de dire que la recherche est beaucoup plus compétitive qu’à l’époque de nos grands-parents: tout chercheur universitaire sent une pression de son institution pour publier le plus vite et le plus souvent possible.

Et les revues y contribuent: si une équipe de chercheurs soumet à une revue un article annonçant une percée sur laquelle travaillait cette équipe depuis des années, mais que des résultats similaires ont été publiés par une autre équipe, dans une autre revue, quelques semaines plus tôt, la nouvelle publication sera souvent refusée.

Autrement dit, les revues scientifiques sont comme les grands médias: elles préfèrent avoir un scoop.

La revue PLoS Biology — dont l’éditeur, Public Library of Science, est un organisme à but non lucratif — vient donc d’annoncer en éditorial qu’elle accepterait de publier des articles qui ont été coiffés au poteau ou «scoopés» moins de six mois plus tôt. Et qu’elle les appellerait «recherches complémentaires» plutôt que «recherche scoopées».

«De la même façon que d’être le deuxième à avoir grimpé l’Everest est une réussite remarquable, nous croyons qu’il en est ainsi pour la recherche scientifique résultant d’un groupe qui a (peut-être sans le savoir) répliqué les découvertes importantes d’un autre groupe.»

Le geste est d’autant plus applaudi par une partie de la communauté scientifique que la peur de perdre une «exclusivité» peut conduire à faire beaucoup de petites recherches faciles, qui conduiront à plusieurs publications, plutôt qu’une recherche longue et complexe, qui risque de prendre trop de temps.

Le journaliste Ed Yong note dans The Atlantic que cette décision de PLoS Biology… a elle-même été «scoopée» par la revue eLife l’été dernier.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trafic humain: l’impunité est encore la norme

esclavage prostitution
Fin 2018, le prix Nobel de la paix reconnaissait les milliers de Yézidies victimes d’esclavage sexuel en Iraq. Début 2019, l’ONU publie un rapport...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 14h16

Invitation dans la tête d’Anique Granger

Ruban de la cassette
L’auteure-compositrice-interprète fransaskoise Anique Granger cherchait un cadre pour écrire autrement. Ça a donné un balado, «Le ruban de la cassette», une invitation à suivre...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 8h00

Un nouveau point de service du Centre francophone à Mississauga

CFT
Le Centre francophone de Toronto ouvrait officiellement son point de service à Mississauga ce jeudi 17 janvier.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 17h00

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur