Écouter son enfant

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’établissement d’une communication positive est essentiel à votre rôle de parent. Il permet la construction de l’estime de soi de votre enfant, d’où l’importance de mettre en place des modes de communication clairs et ouverts.

Il est nécessaire que vous soyez à l’écoute de votre enfant, que vous respectiez ses sentiments et que vous vous montriez curieux.

Pourquoi est-ce important pour l’enfant d’être écouté par l’adulte?

Être écouté par ses parents aide l’enfant à développer une image de soi positive et à améliorer sa confiance en lui. De plus, cela l’aide à accepter le point de vue de l’autre tout en aiguisant ses compétences de négociation et de communication. Enfin, cela l’amène à développer sa confiance dans les adultes.

Pourquoi est-ce important pour l’adulte d’écouter son enfant?

Ce que l’adulte entend va l’aider à comprendre les pensées, les sentiments, les peurs et les joies de son enfant, ce qui contribue à créer une atmosphère centrée sur l’enfant: c’est le meilleur moyen pour démontrer son affection à son enfant.

Comment écouter son enfant?

• Prenez le temps: assurez-vous d’allouer chaque jour un certain temps à l’écoute de votre enfant, surtout si vous avez un horaire chargé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• Trouvez un moment et un lieu pour parler: lorsque votre enfant manifeste l’envie de vous parler alors que vous êtes occupé, indiquez-lui que «ce n’est pas le bon moment, mais qu’il est important que nous parlions». Accordez-vous sur l’heure et le lieu, et assurez-vous que vous allez le faire.

• Donnez toute votre attention à votre enfant: quand vous vous asseyez pour écouter votre enfant, assurez-vous qu’il n’y a pas d’interruptions et donnez-lui toute votre attention. Évitez de répondre au téléphone ou de regarder la télévision.

• Évitez d’interrompre: laissez votre enfant terminer ce qu’il veut dire, encouragez les idées et les opinions de votre enfant, même si vous êtes en désaccord.

• Répondez à la communication non-verbale: cela encouragera votre enfant à exprimer ses émotions verbalement. Par exemple, si votre enfant regarde en l’air pendant que vous lui parlez, vous pourriez dire: «La façon dont tu regardes en l’air suggère que tu n’es pas d’accord avec ce que je dis. Ai-je raison?».

• Donnez des encouragements non verbaux: se pencher en avant, établir un contact visuel, hocher la tête, sourire… autant de moyens de montrer à votre enfant que vous êtes intéressé par ce qu’il dit.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il n’est pas toujours facile d’être aussi attentif, les parents ont tous des défis et des choses à gérer au quotidien, ce qui les empêche d’être entièrement disponibles.

Toutefois, il est préférable de définir un temps pour la communication plutôt que d’écouter passivement votre enfant sans être véritablement présent.

Nous vous encourageons à essayer d’écouter attentivement votre enfant pendant quinze minutes. Observez ensuite l’impact sur votre enfant et sur vous-mêmes.

* * *

Erin Thackray est psychothérapeute/travailleuse sociale à Espace Jeunesse (partenariat entre le Centre francophone de Toronto et le Hincks Dellcrest Centre).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur