Éclectisme et expérimentations au programme de la Nuit Blanche de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les amateurs d’art contemporain auront une nuit pour s’en mettre plein les yeux. La Nuit Blanche, deuxième édition, revient à Toronto le samedi 29 septembre, de la tombée de la nuit au lever du soleil.

Le concept est simple mais efficace: rendre accessible et installer l’art contemporain dans toute la ville, pendant une nuit, gratuitement. L’édition 2006 avait déplacé des centaines de milliers de Torontois. Forte de ce succès, la ville de Toronto, en partenariat avec la Banque Scotia, relance le projet cette année et offre à plus de 500 artistes la possibilité d’investir la cité de leurs œuvres, le temps d’une nuit.

Cette année, plus de cent vingt-cinq institutions culturelles – musées et galeries d’art entre autres – seront chargées d’accueillir les projets et créations de ces artistes, venus de tous horizons et répartis en trois zones définies, sur l’ensemble du centre-ville.

Au nord de la rue Collège, la Zone A offrira aux visiteurs, l’occasion de découvrir une culture urbaine dans tous ses états. L’art contemporain s’invitera pour l’événement au cœur de la Casa Loma pour un spectacle fait de danse et d’installations multimédias en tout genre. Les plus courageux pourront ensuite rallier l’Université de Toronto, qui ouvrira encore cette année ses portes en grand, et proposera avec Night School, des œuvres aux limites d’un paranormal fait de fantômes et de morts-vivants…

Un peu plus loin, le Musée royal de l’Ontario proposera également et de manière originale une performance du DJ Charles Kriel, qui se produira en plein cœur d’une installation multimédia intitulée DSM5.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La Zone B, à l’est de Spadina, offrira un regard sur le multiculturalisme et les cultures du monde. À proximité de l’Art Gallery of Ontario, l’exposition Wish You Were Here mettra en scène cette même phrase sur différents supports, jouant sur la couleur et les formes. Autre lieu, autre ambiance, au cœur de l’Eglise de la Sainte trinité, l’exposition Moko Jumbie Face, s’interrogera sur l’héritage de la culture africaine dans notre société.

Nouvelle venue à la Nuit Blanche, et certainement un des endroits phares de cette édition 2007, le quartier de la Distillerie, qui n’offrira pas moins d’une dizaine d’expositions, de spectacles de danse contemporaine et de concerts. À ne pas manquer, la présentation faite par le Laboratoire d’Art (Le Labo). Intitulée Share Labo, elle mettra en scène les improvisations de participants, créant par leurs voix et leurs mouvements leurs propres œuvres sur un support multimédia. Une manière originale d’approcher l’art contemporain.

À noter également les deux rendez-vous proposés par l’Alliance Française et le Consulat Général de France avec tout d’abord la diffusion à la cinémathèque de l’Ontario du film de Louis Feuillade Les Vampires, film muet sur lequel improviseront en direct trois pianistes.

La Nuit Blanche revêtira également le drapeau européen pour la présentation, dans les jardins du Consulat Général d’Italie, de films européens avant-gardistes et expérimentaux.

Enfin la Zone C, à l’ouest de Spadina, proposera aux noctambules expositions, spectacles et ateliers créatifs sur le thème de «la ville surnaturelle», aux confins des rêves et de l’imagination. L’artère principale de cette zone sera évidemment la rue Queen, qui s’animera jusqu’au petit matin. On pourra notamment se laisser transporter par l’exposition Life, proposant curieusement de nous faire entrer dans trois états de la conscience humaine. Toute autre ambiance au Knit Café avec The Late Great Pom-Pom Exchange, où un grand atelier de pom-pom sera organisé et ouvert à tous.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toujours sur Queen, le Drake Hotel proposera une présentation faite d’électronique, de musique et de performances en public de différents artistes, venus du Brésil, des États-Unis et d’Europe.

C’est donc hors des sentiers battus que se dévoilera l’art contemporain samedi prochain dans les rues de Toronto, transformée pour l’occasion en immense terrain de jeux. Une occasion unique de découvrir la ville autrement au travers d’expositions, de concerts et de performances exceptionnelles.

Renseignements et adresses: www.scotiabanknuitblanche.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur