Doug Ford chamboule son conseil des ministres

Chute de popularité

Le Cabinet provincial est passé de 21 à 28 membres.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a procédé ce 20 juin à un remaniement majeur de son conseil des ministres, un an seulement après l’élection triomphale de son gouvernement conservateur.

La moitié des ministres changent de responsabilités et sept députés accèdent au Cabinet de 28 membres.

Frustration

Selon nombre d’observateurs, cela traduit la frustration de Doug Ford et de son entourage immédiat face à la chute de popularité marquée de son Parti progressiste-conservateur selon les sondages. Un barrage de critiques accueille presque chacune de ses initiatives.

15 000 Franco-Ontariens, par exemple, sont descendus dans les rues en décembre pour réclamer le retour d’un commissariat indépendant aux services en français et le financement de l’Université de l’Ontario français. Ces reculs et d’autres promesses brisées ont même entraîné le départ du caucus conservateur de la députée de l’Est ontarien Amanda Simard.

Depuis l’élection du 7 juin 2018, le français a disparu de l’affichage des annonces politiques.

«Au lieu de changer de direction, Ford jette son équipe sous l’autobus pour les décisions qu’il a prises», a commenté la chef néo-démocrate Andrea Horwath. «Ford a décidé que des enseignants allaient être congédiés. Ford a coupé l’aide à l’autisme. Ford a coupé l’aide financière aux étudiants, l’aide juridique, la santé mentale…»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fideli, Phillips, Elliott

Le remaniement touche les plus gros ministères.

Vic Fideli passe des Finances au Développement économique, Création d’emplois et Commerce. Il est remplacé aux Finances par Rod Phillips, qui cède l’Environnement à Jeff Yurek.

Christine Elliott demeure vice-première ministre et ministre de la Santé (le plus gros portefeuille provincial: 40% du budget), mais elle se déleste des Soins de longue durée (Merrilee Fullerton) et de la Santé mentale (Michael Tibollo).

Justice, Éducation, Culture

Caroline Mulroney, qui conserve les Affaires francophones, n’est plus Procureure générale (ce sera Doug Downey). Elle s’occupe maintenant des Transports.

Le jeu de chaises musicales bouleverse aussi l’Éducation, le deuxième plus gros portefeuille: Stephen Lecce, un nouveau venu, remplace Lisa Thompson, qui va aux Services gouvernementaux et Services aux consommateurs. À la Formation et aux Collèges et Universités, Ross Romano remplace Merrilee Fullerton.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Lisa MacLeod, qui était en première ligne dans le dossier de l’autisme en tant que ministre des Services à l’enfance et les Services sociaux et communautaires, devient ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport.

Doug Ford continue de vanter son «gouvernement de la population».

Réalisations

Le gouvernement soutient que ces changements lui permettront «de poursuivre efficacement son programme visant à créer de bons emplois, à soutenir les petites entreprises, à remettre de l’argent dans la poche du contribuable et à rétablir la confiance et la responsabilité, tout en protégeant l’essentiel grâce à des investissements judicieux dans les soins de santé et l’éducation».

Le gouvernement se vante d’avoir, entre autres, au cours des douze derniers mois:

– créé le climat nécessaire à la création de plus de 190 000 emplois;

– abrogé la Loi sur l’énergie verte; mis fin à plus de 750 contrats d’énergie renouvelable inutiles et coûteux; supprimé la taxe carbone liée au plafonnement et à l’échange;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– octroyé le plus généreux crédit d’impôt pour les Ontariennes et Ontariens à faible revenu;

– augmenté le financement des soins de santé de 1,3 milliard $ cette année; planifié plus de 7 000 nouveaux lits de soins de longue durée; soutenu les personnes confrontées à des problèmes de santé mentale et de toxicomanie grâce à un investissement historique de 3,8 milliards $ sur dix ans; instauré la gratuité des soins dentaires pour les aînés à faible revenu;

– procédé à des investissements historiques dans le transport en commun et l’infrastructure;

– démontré son respect pour les parents en revenant à l’essentiel dans nos écoles par le renforcement des programmes-cadres de mathématiques et de sciences; réduit de 10% les frais de scolarité des collèges et universités; offert un soutien accru aux étudiants de niveau postsecondaire dans les métiers spécialisés; protégé la liberté d’expression sur les campus…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur