Des voix qui portent, des photos qui vivent…

Partagez
Tweetez
Envoyez

Se perdre dans un regard photographié, se sentir interpellé par une image rayonnant de force et d’espoir, telle est la proposition faite par l’Alliance Française jusqu’au 5 juillet.

Des voix qui portent, l’actualité par les femmes afghanes, exposition photographique actuellement révélée et mise en valeur par l’Alliance Française, vous plonge dans une culture où les changements sont en marche.

Consacrées aux femmes oeuvrant à la reconstruction de leur pays à travers leur métier de journaliste ou de parlementaire, les 42 photographies exposées sont un vibrant témoignage d’une volonté affichée de redonner la parole à toutes les femmes afghanes.

Présentée par l’ambassade d’Afghanistan et l’ambassade de France au Canada, et honorée par la présence de ses ambassadeurs MM. Omar Samad et Daniel Jouanneau, cette exposition inédite à bien des égards est une première en son genre.

Dans son discours, M. Jouanneau saluait «l’Afghanistan, un pays plein d’espoir qui s’en sortira grâce aux femmes, aux femmes journalistes plus particulièrement» et s’est incliné devant cette exposition apportant un témoignage de la réalité d’aujourd’hui dans ce pays.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Instants de vie immortalisés de ces femmes journalistes, productrices, gestionnaires, parlementaires et toujours activistes des droits de l’homme, volontaires dans la rupture et l’émancipation vis-à-vis des interdits dictés par la tradition et le régime oppressif des Talibans.

Plus de 40 fenêtres ouvertes sur un combat qui dérange et qui choque, rendu inoubliable par la douzaine de photographes exposée et le travail de deux femmes, Khorshied Samad et Jane McElhone, ayant passé un an et demi à recueillir ces poignants témoignages.

«Ces femmes représentent l’espoir et le courage, elle sont comme vous et moi, elles ne veulent qu’une vie meilleure et elles le méritent», soulignait d’ailleurs Khorshied Samad, tout en dédiant cette exposition à la mémoire de Zakia Zaki, journaliste indépendante emblématique d’Afghanistan tuée le 5 juin dernier.

«En photographie ce n’est pas le photographe qui est important», disait Yann Arthus-Bertrand, et cette collection, de par son sujet et son caractère, en est la parfaite illustration. Une photo de qualité est souvent plus éloquente qu’un long texte, aussi détaillé soit-il. Une affirmation en images jusqu’au 5 juillet.

Des voix qui portent, l’actualité par les femmes afghanes, à l’Alliance Française de Toronto, au 24 de la route Spadina. Entrée libre. Informations: 416-922-2014 au poste 35.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur