Des passionnés de la lecture


18 septembre 2012 à 11h57

En me promenant dans le quartier résidentiel des Beaches, quelque chose d’inattendu attire mon regard. Il s’agit d’une curieuse cabane à oiseaux plantée devant une jolie maison… avec une petite enseigne. En s’approchant, on peut y lire: «Little Free Library, Take a book = Return a book».

Le projet Little Free Library est né en 2009 au Wisconsin. Une visite sur le site web littlefreelibrary.org m’a permis d’entrer dans un univers amusant de passionnés de la lecture s’étant donné pour mission de créer un monde meilleur, un livre à la fois.

Un nouveau mouvement?

Le propriétaire de la petite cabane que j’ai remarquée au 304 rue Lee (au coin de Juniper) est Bill Wrigley. Il est à la tête du «mouvement» au Canada et sa petite bibliothèque, érigée en décembre 2011, serait maintenant le lieu de 6 à 10 échanges par jour, allant jusqu’à 40 bouquins durant un «gros» weekend.

Un article dans le torontoist.com vous permet de voir quelques exemples d’autres cabanes qui pourraient éventuellement être vues, sur un parterre près de chez vous.

Le site n’a pas encore atteint l’efficacité de streetpianos.com (la meilleur plateforme de diffusion d’un projet qu’il m’ait été donné de visiter) mais il est plein de bonne volonté.

Ma cabane au Canada

À première vue, on pourrait croire qu’il s’agit d’une initiative originale d’un menuisier pour vendre ses cabanes (à prix d’or). En fait, le site est beaucoup plus généreux que ça.

Sous la rubrique Build, on trouve sur ce site des plans gratuits et une foule d’explications sur la construction et l’installation des cabanes. Il y a même un lien vers une page Facebook très bien faite intitulée Neighbourhood Library Builders Guild. Conçue pour appuyer ceux qui joingnent la conférie des constructeurs de petite bibliothèques gratuites, elle avait déjà récolté plus de 2,700 «Likes» au moment de la rédaction de cet article.

Pour le pur plaisir de voir le mouvement grossir, le site encourage les gens à enregistrer officiellement leur cabane avec l’organisation mais ce n’est évidemment pas un prérequis pour lancer ce projet dans son propre quartier.

Un système d’honneur

Voilà un bon test pour déterminer si vous croyez que l’Homme est fondamentalement bon ou mauvais!

La philosophie derrière ce projet est qu’on ne peut voler un livre gratuit. Qui plus est, ceux qui «emprunte» un livre sans intention de le retourner courent le risque… de le lire. Les gens sont invités à emprunter un livre, sans frais, sans enregistrement, et à le retourner quand ils en ont terminé la lecture.

Les sceptiques seront étonnés d’apprendre que selon les initiateurs du Wisconsin, il y a eu peu d’incidences de vandalisme depuis le lancement de la première petite bibliothèque gratuite.

Ce sont des projets de ce genre qui tissent des communautés où il fait bon vivre. Je vois ça d’ici, des éventuelles annonces d’agents immobiliers spécifiant dans leur «pitch» de vente qu’une maison est «près d’une école élémentaire, d’un parc public et d’une Little Free Library».

En attendant une mini biblio près de chez vous, veuillez noter que le Word on the Street est de retour en force ce dimanche 23 septembre de 11h à 18h, tout autour du parc Queen’s Park. Je vous y attend au kiosque 204.

En visitant le blogue www.passions100facons.blogspot.ca, vous trouverez une foule d’autres petits bouts d’informations divertissantes: faits divers reliés au marketing, photos cocasses et liens qui ont captés l’attention de Nathalie Prézeau. Elle est aussi l’auteure de Toronto Fun Places… For Families et de Toronto Urban Strolls… For Girlfriends (en vente en librairies et sur ses deux sites) et du blogue torontofunplaces.blogspot.ca, offert en complément à ses deux guides.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

S’installer et vivre à Toronto: mode d’emploi

Vue de Toronto du lac Ontario
Dans le nouveau guide français « S'installer à Toronto », Nathalie Prézeau livre de précieux conseils aux expatriés souhaitant venir vivre dans la Ville-Reine....
En lire plus...

19 mars 2019 à 14h41

Les Raptors se relancent aisément face aux Knicks

Les Raptors de Toronto se devaient de réagir après avoir perdu à Détroit, pour la troisième fois en trois confrontations face à l’équipe désormais...
En lire plus...

19 mars 2019 à 10h45

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur