Des passionnés de la lecture


18 septembre 2012 à 11h57

En me promenant dans le quartier résidentiel des Beaches, quelque chose d’inattendu attire mon regard. Il s’agit d’une curieuse cabane à oiseaux plantée devant une jolie maison… avec une petite enseigne. En s’approchant, on peut y lire: «Little Free Library, Take a book = Return a book».

Le projet Little Free Library est né en 2009 au Wisconsin. Une visite sur le site web littlefreelibrary.org m’a permis d’entrer dans un univers amusant de passionnés de la lecture s’étant donné pour mission de créer un monde meilleur, un livre à la fois.

Un nouveau mouvement?

Le propriétaire de la petite cabane que j’ai remarquée au 304 rue Lee (au coin de Juniper) est Bill Wrigley. Il est à la tête du «mouvement» au Canada et sa petite bibliothèque, érigée en décembre 2011, serait maintenant le lieu de 6 à 10 échanges par jour, allant jusqu’à 40 bouquins durant un «gros» weekend.

Un article dans le torontoist.com vous permet de voir quelques exemples d’autres cabanes qui pourraient éventuellement être vues, sur un parterre près de chez vous.

Le site n’a pas encore atteint l’efficacité de streetpianos.com (la meilleur plateforme de diffusion d’un projet qu’il m’ait été donné de visiter) mais il est plein de bonne volonté.

Ma cabane au Canada

À première vue, on pourrait croire qu’il s’agit d’une initiative originale d’un menuisier pour vendre ses cabanes (à prix d’or). En fait, le site est beaucoup plus généreux que ça.

Sous la rubrique Build, on trouve sur ce site des plans gratuits et une foule d’explications sur la construction et l’installation des cabanes. Il y a même un lien vers une page Facebook très bien faite intitulée Neighbourhood Library Builders Guild. Conçue pour appuyer ceux qui joingnent la conférie des constructeurs de petite bibliothèques gratuites, elle avait déjà récolté plus de 2,700 «Likes» au moment de la rédaction de cet article.

Pour le pur plaisir de voir le mouvement grossir, le site encourage les gens à enregistrer officiellement leur cabane avec l’organisation mais ce n’est évidemment pas un prérequis pour lancer ce projet dans son propre quartier.

Un système d’honneur

Voilà un bon test pour déterminer si vous croyez que l’Homme est fondamentalement bon ou mauvais!

La philosophie derrière ce projet est qu’on ne peut voler un livre gratuit. Qui plus est, ceux qui «emprunte» un livre sans intention de le retourner courent le risque… de le lire. Les gens sont invités à emprunter un livre, sans frais, sans enregistrement, et à le retourner quand ils en ont terminé la lecture.

Les sceptiques seront étonnés d’apprendre que selon les initiateurs du Wisconsin, il y a eu peu d’incidences de vandalisme depuis le lancement de la première petite bibliothèque gratuite.

Ce sont des projets de ce genre qui tissent des communautés où il fait bon vivre. Je vois ça d’ici, des éventuelles annonces d’agents immobiliers spécifiant dans leur «pitch» de vente qu’une maison est «près d’une école élémentaire, d’un parc public et d’une Little Free Library».

En attendant une mini biblio près de chez vous, veuillez noter que le Word on the Street est de retour en force ce dimanche 23 septembre de 11h à 18h, tout autour du parc Queen’s Park. Je vous y attend au kiosque 204.

En visitant le blogue www.passions100facons.blogspot.ca, vous trouverez une foule d’autres petits bouts d’informations divertissantes: faits divers reliés au marketing, photos cocasses et liens qui ont captés l’attention de Nathalie Prézeau. Elle est aussi l’auteure de Toronto Fun Places… For Families et de Toronto Urban Strolls… For Girlfriends (en vente en librairies et sur ses deux sites) et du blogue torontofunplaces.blogspot.ca, offert en complément à ses deux guides.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur