Décès de Richard Gagnon

Richard Gagnon
Partagez
Tweetez
Envoyez

Richard Gagnon, un ex-directeur général du festival Francophonie en fête et ex-président de la Franco-Fête de Toronto, est décédé la semaine dernière à l’âge de 52 ans.

Il a été trouvé sans vie, le 6 septembre, dans son appartement du quartier Cabbagetown. Quelques jours plus tôt, il avait confié à des amis que les médicaments qu’il prenait, dans le cadre de son combat contre l’alcoolisme, lui paraissaient trop forts. Il pourrait donc avoir subi un arrêt cardiaque.

Richard Gagnon travaillait à l’entretien d’édifices à la Distillerie. Il avait déjà été responsable du personnel de nettoyage et d’entretien au sein des conseils scolaires Viamonde et CSDCCS.

Originaire de L’Islet-Sur-Mer, dans le Bas-St-Laurent, où il sera inhumé le samedi 24 septembre, il vivait à Toronto depuis 26 ans, participant activement à un grand nombre d’activités culturelles de la francophonie.

Le directeur général de Francophonie en fête, Jacques Charette, qui l’avait reçu chez lui avec d’autres amis au cours de la fin de semaine de la fête du Travail, confirme que c’était un ardent promoteur de la francophonie, et qu’il était aux prises avec un grave problème d’alcool.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un ami, Mo Meziti, raconte que, pour une fête, Richard Gagnon «avait apporté une bouteille d’huile d’olive chez moi au lieu d’une bouteille de vin, pour témoigner de sa volonté de s’en sortir».

Helen Vigneault indique qu’elle perd «un bon ami et confident». «Je le voyais chaque semaine», dit-elle. «C’était quelqu’un de très généreux, bénévole pour une foule d’événements, le premier à venir t’aider à déménager…»

«Il aimait les plantes», ajoute-t-elle, «il en avait beaucoup chez lui.»

Richard Gagnon a toujours été célibataire. Il laisse dans le deuil son frère Daniel et ses parents Nicole Gagnon-Couillard et Paul-Hector Gagnon. Renseignement: les maisons funéraires De la Durantaye et Fils.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur