De l’Île St-Jean à l’Île-du-Prince-Édouard: 300 ans d’histoire en 12 épisodes

Partagez
Tweetez
Envoyez

En novembre dernier, Jean Lavergne, installé depuis deux ans et demi à Summerside, prévoyait de lancer sa plateforme d’information et de création web de langue française au début de l’année 2020, celle qui marque le 300e anniversaire de l’arrivée et l’établissement permanent des premiers colons acadiens et français à l’Île Saint-Jean, aujourd’hui l’Île-du-Prince-Édouard.

À la recherche d’un projet fondateur et utile, il a joint l’historien Georges Arsenault pour lui proposer une formule. Le résultat est que, depuis trois semaines, à raison d’une vignette par semaine, Georges Arsenault raconte les faits saillants de l’histoire de la colonie de l’Île Saint-Jean, une série qui comptera 12 épisodes.

Tournage au Musée acadien

«Jean m’a proposé un concept selon lequel je choisirais 12 évènements ou thèmes marquants de notre histoire pour les faire ressortir dans de courtes présentations de trois ou quatre minutes. J’ai accepté», dit Georges Arsenault, qui est toujours content de partager ses connaissances sur l’histoire.

L’historien émérite de l’Acadie a identifié les sujets, a trouvé des ressources visuelles dans sa collection, et en une demi-journée environ,le tournage a été bouclé!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nous avons tourné au Musée acadien, qui est d’ailleurs devenu un commanditaire du projet», dit Jean Lavergne, propriétaire de DigiFilm média-presse.

À la fin de chaque vignette, les crédits habituels sont inscrits, incluant celui qui concerne l’enrobage sonore (la musique) qu’on entend en ouverture, fermeture et en arrière plan. Cette musique est composée et produite par Jean Lavergne lui-même. «J’ai toujours fonctionné comme ça», dit-il.

Des projets originaux

La plateforme lancée tout récemment abritera des projets originaux, des reportages, ainsi que des éléments de l’actualité francophone.

«J’avais une plateforme de ce genre lorsque j’étais à Shawinigan, et je l’ai redémarrée ici parce que j’aime ça. Mon but ce n’est pas de dupliquer le travail qui se fait, mais de faire des choses que les autres médias ne font pas, en vidéos diffusées sur le web, qui est accessible de partout au monde.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«J’ai cherché et j’ai trouvé très peu de véritables docus-reportages vidéos sur l’Acadie de l’Île, alors que par l’internet, on peut exporter sa culture partout au monde. On est en 2020…» Il espère que, bientôt, les gens penseront à lui au moment d’inviter les médias à leurs évènements.

Toutes les productions originales de DigiFilm média-presse seront accessibles sur la plateforme digifilm.ca, classées par catégories, sauf les travaux corporatifs réalisés pour des clients.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur