De l’art mur-à-mur à Montréal

Boulevard Saint-Laurent

Oeuvre du muraliste argentin Jaz, située au nord de la rue Napoléon sur Saint-Dominique, une rue à l’est du boulevard Saint-Laurent.

20 juillet 2015 à 14h44

Rien de plus satisfaisant qu’un événement qui laisse des structures, tels le YMCA de Corktown et le stade de soccer de Hamilton qui survivront aux Jeux Pan Am.

Rien de plus agréable qu’un festival qui laisse des traces, telles les belles murales du Underpass Park, une conséquence du Pan Am Path.

Il en va de même à Montréal, où le festival Mural a ajouté de larges créations d’art de la rue autour d’un boulevard Saint-Laurent déjà bien garni.

Le festival Mural en était à sa 3e édition en juin dernier. Une initiative de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent (SDBST), produite par LNDMRK, une agence de marketing spécialisée en promotion par les arts ayant pignon sur rue sur Saint-Laurent, le festival passait cette année de 3 à 11 jours.

Il comprenait l’exécution sous nos yeux des oeuvres de 20 muralistes, ainsi que des concerts, expositions à ciel ouvert et autres activités.

Ces murales s’ajoutent aux réalisations des deux festivals précédents, en plus de celles créées hors festival. Au total, il y a plus de 60 oeuvres à admirer en se baladant à droite et à gauche du boulevard Saint-Laurent, de la rue Sherbrooke jusqu’à l’avenue du Mont-Royal (1.5 km plus au nord).

Ne cherchez pas les oeuvres montrées sous la rubrique Murallistes 2015 du site muralfestival. Elles servent à décrire les participants, mais représentent des murales créées ailleurs.

On voit facilement plusieurs murales depuis les trottoirs du boulevard Saint-Laurent, mais il faut explorer les alentours pour tout voir.

Quelques coins à ne pas manquer à l’ouest de Saint-Laurent: la petite enseigne collée au mur dans une des ruelles au sud de Rachel, sur laquelle on peut lire: endroitofficieldebisous, et le coin Clark/Prince-Arthur (voir le café Kitsuné et ses biscuits artisanaux au19 Prince-Arthur Ouest). En continuant plus au nord sur Clark, entre Prince-Arthur et Mont-Royal, vous croiserez plusieurs autres belles murales qui valent le détour.

À voir à l’est du boulevard Saint-Laurent: la rue Napoléon aux coins Saint-Dominique et Coloniale, la rue Marie-Anne au coin de Saint-Dominique, et toute l’avenue Duluth, jusqu’à l’avenue de Châteaubriand, à l’est de Saint-Denis.

Il arrive que de nouvelles murales recouvrent les oeuvres plus «fatiguées», mais le festival n’a pas encore… frappé de mur. Les organisateurs ont recensé plus de 200 murs dans le secteur. Sur Google Map, on peut encore voir les murs photographiés avant l’arrivée des murales. Ça fait toute une différence!

Une p’tite terrasse avec ça?

Voici quelques terrasses au look artsy, pour terminer (ou commencer) en beauté votre balade urbaine.

On ne peut manquer la façade à l’aspect tout croche (effet voulu) du restaurant de cuisine afghane, le Khyber Pass (506 Duluth Est, ouvert de 17h à 23h). Les locaux en pensent le plus grand bien et sa terrasse arrière est gipsy à souhait! On peut y emporter son propre vin.

En face se trouve Le Jardin de Panos (ouvert de 11h30 à 23h), dont la superbe cour intérieure méditerranéenne et les plats généreux font la réputation depuis des décennies.

Ils sont bien appétissants, les sandwichs de Chez José (173 avenue Duluth Est, ouvert de 9h à 18h). Ce café de quartier offre des déjeuners à longueur de journée et des pâtisseries portugaises. Il n’a pas de terrasse, mais on peut s’asseoir sur quelques chaises en dévorant notre sandwich tout en admirant la devanture funky à souhait.

Tout aussi artsy, il y a l’intemporel Santropol (3990 rue Saint-Urbain au coin de Duluth, à l’ouest du boulevard Saint-Laurent). On y sert des sandwichs spectaculaires à trois étages, des milk shakes délectables, des gâteaux crus. Et son jardin intérieur au décor éclectique est des plus invitants.

* * *
À lire aussi dans L’Express:
Rodin au MBAM: la main de l’homme
Le Vieux-Port de Montréal met toutes voiles dehors!
Balade sur le toit vert de l’Hôtel Bonaventure

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur