Traduction des prénoms: Jean, Michel, Antoine, etc. dans toutes les langues

Partagez
Tweetez
Envoyez

On ignore souvent les liens de parenté des prénoms que l’on traduit d’une langue à l’autre. Quand on pense à des mots provenant d’une langue étrangère, on fait tout de suite référence à des noms communs ou à des mots du vocabulaire courant. Mais mon voyage en Europe centrale m’aura permis de découvrir un autre monde fascinant sur le plan linguistique: celui des prénoms.

Tout a commencé à Prague. Il y a un endroit formidable dans cette ville, une sorte de grande artère commerciale dominée par quelques beaux édifices, deux rangées de tilleuls et une statue équestre de Venceslas, le saint patron de la République tchèque. La place s’appelle d’ailleurs «place Venceslas» et on l’écrit parfois «place Wenceslas».

Place Venceslas - traduction du prénom Venceslas
Place Venceslas. Photo: Wikimedia

Traduction du prénom Wenceslas

Pourtant, en tchèque, on ne trouve aucune trace du nom «Wenceslas» ou «Venceslas» sur les cartes touristiques ou les panneaux d’indications. En tchèque, on écrit «Vaclavske namesti». Il y a bien quelques accents graves et aigus sur des voyelles incongrues et pour lesquelles il serait ardu de trouver où ils se trouvent sur mon clavier français, mais je vous en fais grâce.

Saint Wenceslas, en tchèque, c’est saint Vaclav. Voilà la clé de l’énigme.

Le prénom Jean dans plusieurs langues y compris l’allemand

Les prénoms tels que nous les connaissons en français ne sont pas toujours semblables dans d’autres langues. Souvent, la ressemblance fait en sorte que l’on associe facilement un prénom français à son équivalent dans des langues étrangères.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On sait tous que «Jean» se dit «John» en anglais. Il se dit aussi «Johann» en allemand, «Juan» en espagnol et «Giovanni» en italien.

L’équivalent d’Antoine et Guy en italien

On se doute bien que «Anthony», «Anton» et «Antonio» sont des équivalents pour «Antoine».

Ce que l’on sait moins, c’est que «Guy» devient «Vito» en italien. D’ailleurs, toujours à Prague, la cathédrale «svatého Vita» est dédiée à saint Guy. «Vita» est donc «Guy» en tchèque.

Traduction du prénom Guy
Cathédrale Saint-Guy de Prague ou la Cathédrale svatého Vita. Photo:  Wikimedia.

Étienne traduit en plusieurs langues

En Hongrie, la basilique Saint-Étienne s’appelle «szent Istvan», dont la prononciation se rapproche de celle de «Stéphane». Normal, puisque en anglais, «Étienne» devient «Stephen» ou «Steve». En espagnol, c’est «Esteban». Et en italien, c’est «Stefano». Le habitants de Saint-Étienne, en France, sont d’ailleurs des «Stéphanois».

On s’étonnera aussi d’apprendre qu’«Elisabeth» est l’équivalent anglais d’«Isabelle». Ou que le prénom «Benoit» devient «Benedict» en anglais, «Benedikt» en allemand, «Benito» en espagnol et «Benedetto» en italien.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Charles et Roland en espagnol et allemand

Les traductions courantes de «Charles», que l’on trouve aussi bien en français qu’en anglais, sont «Karl» en allemand, «Carlos» en espagnol et «Carlo» en italien. Le prénom espagnol «Orlando» n’est nul autre que «Roland» en français.

Beaucoup d’allemands s’appellent «Klaus». En français, ce seraient des «Claude». Quant aux «Otto», ils deviennent «Eudes» en français. Et «Ottone» ou «Oddone» en italien.

Guillaume Tell se traduit par William Tell, le plus fameux Guillaume au monde!
Guillaume Tell se traduit par William Tell, le plus fameux Guillaume au monde! Photo: Wikimedia.

Les traductions des prénoms Guillaume, Henri et Louis sont nombreuses

Les traductions de «Guillaume» sont aussi nombreuses: «William» en anglais, «Wilhelm» en allemand, «Guillermo» en espagnol et «Guglielmo» en italien. Marconi était donc un Guillaume, tout comme Shakespeare…

En anglais, «Henri» peut se dire aussi bien «Henry» que «Harry». En allemand, le prénom devient «Heinrich», alors qu’il se transforme en «Enrique» et en «Enrico» selon que l’on parle espagnol ou allemand. Même tempête d’équivalents pour «Jacques», qui devient «James» en anglais, «Jakob» en allemand, «Jaime» ou «Jago» en espagnol, et «Giacomo» en italien.

La liste s’allonge avec «Louis» qui devient «Ludwig» en allemand. Ou encore avec «Pierre», qui fait «Peter» en allemand et en anglais, «Pedro» en espagnol et «Pietro» en italien.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Michel et autres prénoms

De plus en plus, la langue française est poreuse en ce qui a trait aux noms propres. On trouve donc de nombreux francophones qui portent un prénom emprunté à une langue étrangère. Il suffit d’observer le nombre de «William» nés au Québec au cours des cinq dernières années. Il en va de même pour ceux qui s’appellent «Hugo», traduction de «Hugues», ou «Michael» et «Miguel», qui sont des versions exotiques de «Michel», tout simplement.

Et vous? Votre prénom a-t-il des équivalents étrangers? Fouillez un peu… Les trouvailles sont parfois étonnantes!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur