De la glace de trois milliards d’années sur la Lune

Lune-Lever-Terre-1968

Le lever de Terre photographié par les astronautes d'Apollo 8, en 1968. (Photo: NASA)


28 août 2018 à 7h00

Trois milliards d’années: c’est l’âge qu’aurait une partie de la glace cachée au fond de plusieurs cratères lunaires.

C’est une découverte qui encourage ceux qui rêvent de construire une petite ville là-haut, mais qui laisse une question en suspens: comment est-il possible que cette glace ait pu survivre aussi longtemps à la surface de notre satellite?

Normalement en effet, expliquent les planétologues depuis des décennies, sans rien pour la protéger des rayons du Soleil, et sans atmosphère, cette glace aurait dû depuis longtemps s’évaporer ou se décomposer pour aller se perdre dans l’espace.

-160 Celcius

La solution de l’énigme résiderait dans le fait que tous les cratères pointés du doigt cette semaine dans la revue PNAS se trouvent à proximité du Pôle Sud.

À cet endroit, le Soleil est toujours très bas sur l’horizon. Comme les dépôts de glace semblent tous se trouver au fond de cratères, ils n’ont probablement jamais été exposés à notre étoile — en plus du fait que la température doit rarement y dépasser le moins 160 Celsius.

Il suffirait dès lors qu’une comète s’écrase dans la région pour que la glace qu’elle contient y reste à perpétuité.

Sonde indienne

Il y a longtemps qu’on se doute que des dépôts de glace pourraient se cacher sous la surface de notre satellite, mais la confirmation de glace à la surface, c’est une première.

La sonde indienne Chandrayaan-1, en 2008 et 2009, avait détecté depuis l’orbite des signaux qui pouvaient être attribués à de la glace. Ces signaux avaient toutefois été jugés «intrigants», mais pas concluants. C’est la réanalyse des données récoltées par cette sonde qui a conduit à l’annonce de cette semaine.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur