De la glace de trois milliards d’années sur la Lune

Lune-Lever-Terre-1968

Le lever de Terre photographié par les astronautes d'Apollo 8, en 1968. (Photo: NASA)


28 août 2018 à 7h00

Trois milliards d’années: c’est l’âge qu’aurait une partie de la glace cachée au fond de plusieurs cratères lunaires.

C’est une découverte qui encourage ceux qui rêvent de construire une petite ville là-haut, mais qui laisse une question en suspens: comment est-il possible que cette glace ait pu survivre aussi longtemps à la surface de notre satellite?

Normalement en effet, expliquent les planétologues depuis des décennies, sans rien pour la protéger des rayons du Soleil, et sans atmosphère, cette glace aurait dû depuis longtemps s’évaporer ou se décomposer pour aller se perdre dans l’espace.

-160 Celcius

La solution de l’énigme résiderait dans le fait que tous les cratères pointés du doigt cette semaine dans la revue PNAS se trouvent à proximité du Pôle Sud.

À cet endroit, le Soleil est toujours très bas sur l’horizon. Comme les dépôts de glace semblent tous se trouver au fond de cratères, ils n’ont probablement jamais été exposés à notre étoile — en plus du fait que la température doit rarement y dépasser le moins 160 Celsius.

Il suffirait dès lors qu’une comète s’écrase dans la région pour que la glace qu’elle contient y reste à perpétuité.

Sonde indienne

Il y a longtemps qu’on se doute que des dépôts de glace pourraient se cacher sous la surface de notre satellite, mais la confirmation de glace à la surface, c’est une première.

La sonde indienne Chandrayaan-1, en 2008 et 2009, avait détecté depuis l’orbite des signaux qui pouvaient être attribués à de la glace. Ces signaux avaient toutefois été jugés «intrigants», mais pas concluants. C’est la réanalyse des données récoltées par cette sonde qui a conduit à l’annonce de cette semaine.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

25 septembre: une douzaine de rassemblements dans la région

On dit «un lever de drapeau», au masculin...
En lire plus...

20 septembre 2018 à 9h00

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur