David Nemirovsky de retour au hockey… à Moscou

Ancien des Maple Leafs

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après 2 ans d’absence, David Nemirovsky a décidé de rechausser les patins. Les raisons pour lesquelles le Torontois s’est retiré du jeu demeurent mystérieuses.

L’ancien des Maple Leafs de St-John et des Panthers de la Floride revient tout de même à son sport de prédilection par la grande porte, celle du mythique Club de l’Armée rouge (CSKA).

Cette opportunité ravit l’ailier droit ontarien. Il n’en est pas à son premier passage avec la fierté de l’URSS.Plusieurs années avant la fondation de la Ligue continentale de hockey (KHL), Nemirovsky a enfilé l’uniforme rouge, bleu et blanc lors des saisons 2005-06 et 2006-07.

«L’Armée rouge n’est pas seulement célèbre en Russie, mais bien dans le monde entier. C’est une des équipes que tous connaissent. C’est une fierté, de jouer pour ce club. C’est comme jouer pour les Maple Leafs, ou le Club de hockey canadien. Je les classifie exactement dans la même catégorie.»

Nemirovsky est fier de recommencer à jouer au sein de ce club, mais le CSKA ne lui a pas donné un chèque en blanc.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Contrat à deux volets

Il a signé un contrat à deux volets permettant au directeur général, Sergei Fedorov, de le renvoyer au club-école à tout moment.

«Le fait de ne pas avoir joué durant 2 ans ne me met pas dans une situation favorable. On a remis en question ma condition physique. C’est à moi de prouver que je suis en santé.»

La rétrogradation aux ligues mineures est une option très plausible dans le cas du Torontois. Sa mise sous contrat est une solution catastrophe due à une hécatombe.

Esprit de corps

Au moment où Nemerovsky a été recruté pour l’Armée rouge, 9 joueurs de la formation partante se trouvent à l’infirmerie.

Cette situation difficile a certes handicapé le club, mais il a tout de même réussi à se maintenir au sein de l’élite de la KHL.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Cela prouve jusqu’à quel point nous avons un bon esprit de corps au sein de l’équipe. Nous nous entraidons dans ces moments difficiles. Nous continuons à nous battre en sachant que les autres joueurs reviendront. Si nous jouons bien cette situation, imaginez ce que nous pourrons faire avec notre formation complète.»

Il reste à savoir si ces retours auront raison de la présence de Nemirovsky. Le principal intéressé n’a récolté aucun point lors des 3 matchs auxquels il a participé.

* * *
Alexandre Pouliot-Roberge écrit aussi pour la Gazette du hockey

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur