Cuistots, à vos couteaux!

Atelier de cuisine Ikuen avec La Passerelle-I.D.É.

Partagez
Tweetez
Envoyez

Accoutrées d’un saillant tablier, d’une toque, nous voilà lancées dans la préparation d’un agneau, beurre maître d’hôtel et de pommes gaufrettes, dans le cadre d’un cours de cuisine organisé par La Passerelle-I.D.É.

Comme chaque mois, un cours de cuisine gratuit, appelé Ikuen cuisine communautaire, est proposé aux francophones, avec comme «leader» le chef français Guy Dongue.

Ce dernier a suivi une formation classique puis a travaillé dans de prestigieux établissements, tels que la très célèbre Tour D’Argent, à Paris. Il est maintenant établi à Toronto après être passé par Montréal et Gatineau.

Ce programme communautaire, qui a pour but de faire réseauter les immigrants francophones entre eux et plus simplement de créer des liens, existe depuis une dizaine d’années.

Tous parés pour cuisiner

Si aujourd’hui il accueille les hommes et les femmes, ce n’était pas le cas auparavant. Initialement réservé aux femmes, il a su ouvrir ses portes et accueillir de fins gourmets masculins souvent talentueux.

D’une voix ferme, mais amicale, le Chef donne les ordres à suivre à ses petites abeilles travailleuses, comme dans une vraie cuisine! Ici, personne à la plonge, tout le monde est commis et ravi de l’être.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le moment d’utiliser la mandoline (appareil de torture servant à découper les pommes de terre de plusieurs façons, attention vous pourriez y perdre un doigt!) est arrivé et toutes ont envie d’essayer. C’est de cela qu’il s’agit finalement, mettre la main à la pâte, cuisiner comme si on était de vrais apprentis.

Guy Dongue, qui tient cet atelier depuis maintenant un an, ne voit que du positif à cette expérience.

Manger et partager

«Humainement j’ai beaucoup appris, plusieurs des personnes qui assistent à ce cours reviennent régulièrement. J’ai fini par bien les connaître. Il y en a même qui viennent manger à mon restaurant avec des amis, avec leurs patrons, leurs collègues. Ce qui me fait le plus plaisir c’est quand à l’atelier suivant on me dit que la recette a été refaite à la maison et qu’elle a beaucoup plu. C’est un beau compliment.»

Cuisiner et réseauter en même temps, c’est possible apparemment! Deux jeunes femmes, Sophie et Estelle n’avaient jamais participé à cet atelier cuisine et en sont sorties ravies et unanimes : «C’est la première fois que j’y participe et je reviendrai probablement, cela permet de rencontrer de nouvelles personnes, de discuter professionnel également sur un fond agréable», confie Sophie à L’Express.

C’est ainsi que se termine cette agréable expérience. Pourquoi ne pas lier l’utile à l’agréable puisque l’atelier se termine par la dégustation du plat préparé. Vous n’avez plus qu’à vous lécher les babines!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur