Confidences entre grand-mère et petit-fils

Famille-travail-retraite
Lucas et sa grand-mère discutent de travail et de retraite.
Partagez
Tweetez
Envoyez

D’un bout à l’autre du pays, davantage de personnes travaillent après l’âge de 65 ans. Selon Statistique Canada, près d’un répondant sur cinq âgé de 65 et plus a déclaré avoir travaillé à un moment ou l’autre durant 2015. Cette proportion est presque le double de celle enregistrée en 1995.

En 2015, 5,9% des personnes âgées ont travaillé toute l’année à temps plein. Il s’agit de la plus forte proportion depuis le Recensement de 1981.

Voici le témoignage de Colette (65 ans), grand-mère de 4 petits-enfants, qui travaille toujours et n’a pas l’intention d’arrêter de sitôt. Son petit-fils Lucas (9 ans), intrigué, lui demande pourquoi.

Lucas: «T’es rendue vieille mamie, pourquoi tu travailles encore? »

Colette: «C’est quoi être vieux pour toi?»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Lucas: «C’est quelqu’un qui ne peut pas faire tout ce que je peux faire, courir, sauter, jouer au soccer, partir en bicyclette, monter et descendre les escaliers chez nous en courant, faire les jeux sur ma tablette…»

Colette: «Oui, c’est vrai, je ne peux pas faire exactement tout ce que tu peux faire… mais tu sais, je peux quand même faire encore beaucoup de choses…»

Lucas: «Ah oui! Quoi d’autres?»

Colette: «Eh bien je peux voyager, continuer d’apprendre des nouvelles choses.»

Lucas: «Alors les voyages, c’est ton travail?»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Colette: «Voyager pour moi c’est  plus qu’un travail, c’est une passion, une cause.»

Lucas: «C’est quoi une passion?»

Colette: «C’est quelque chose qui te tient à cœur, tellement, que tu ne peux pas t’en passer.»

Lucas: «C’est quoi ta cause?»

Colette: «Découvrir des nouvelles choses, explorer des nouveaux chemins, rencontrer des personnes aux idées nouvelles, les faire connaître pour faire avancer les façons de penser, par exemple par l’écriture et bien d’autres moyens.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Lucas: «Comment tu fais ça?»

Colette: «Pour cela, il faut être curieux, ne pas avoir peur de partir à la découverte de l’inconnu, d’aller vers l’autre, de donner la priorité à ta cause.»

Lucas: «C’est quoi une priorité?»

Colette: «C’est ce qui est le plus important pour toi.»

Lucas: «C’est pas avoir de l’argent ta priorité?»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Colette: «Bien sûr il faut gagner de l’argent pour vivre… mais il faut aussi vivre sa passion.»

Lucas: «Alors tu continues de travailler pour vivre ta passion, et pour apprendre?»

Colette: «Oui Lucas, tu as tout compris…»

Travailler après la retraite?

Outre les considérations monétaires incitant plusieurs retraités à continuer de travailler de nos jours, le travail, selon le site emploiretraite.ca :

– aide à garder la forme physique tout comme la santé mentale;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– permet de redonner, de transmettre ses connaissances et de poursuivre sa quête de réalisation personnelle;

– s’il s’agit d’un poste occasionnel ou d’un mandat contractuel, permet d’évoluer sur le marché, tout en profitant d’une certaine liberté;

– permet de réaliser un rêve, de concrétiser une passion;

– permet d’œuvrer au sein de fonctions qu’on apprécie, nous amène à partager nos connaissances et notre expérience acquise au fil des ans. On évolue dans un environnement professionnel au cœur duquel notre vécu est reconnu et utilisé à bon escient!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur