Comment gérez-vous le congé de maternité?


25 août 2015 à 10h00

Selon statistique Canada, 80% des mères canadiennes prennent un congé payé après l’accouchement. Généralement, une employée a le droit de retourner à son travail ou à un poste comparable avec le même taux de rémunération et niveau de responsabilités, après avoir pris un congé de maternité ou un congé parental.

Au Québec, près de 80% des pères se sont prévalus du congé parental afin d’être avec leur nouveau bébé. Ce qui représente une augmentation de 7% comparativement aux années 2000. La plupart de ces pères vivent au Québec; la seule province à offrir un congé payé spécifiquement pour les papas.

Pratique générale

Le congé de maternité est de 17 semaines, alors que le congé parental est de 37 semaines. Le Congé suite à une adoption est de 37 semaines. Le congé parental doit commencer au plus tard 35 semaines après la naissance ou le début de la garde.

Le congé de maternité d’un an est maintenant pratique courante, tandis que des avantages parentaux tels que salaires ajustés pour couvrir le manque à gagner (45% du salaire non couvert par l’assurance emploi), des prestations de santé supplémentaires et des options sur les horaires flexibles sont devenus de plus en plus demandés par les employées, surtout celles appartenant à la génération Y.

Alors que de nombreux patrons se plaignent des difficultés à trouver des employés temporaires pour combler les postes de celles en congé de maternité, les entreprises innovantes se concentrent plutôt sur la recherche de moyens pour réduire au minimum les perturbations et offrent des avantages axés sur la famille afin de réduire leur taux de roulement.

Les recherches démontrent que les entreprises qui ne proposent pas de couvrir le manque à gagner des salariées en congé de maternité sont plus susceptibles de voir leurs employées recrutées par d›autres employeurs qui le font.

Les droits des employées

Pour être admissibles à l’assurance-emploi (AE), les employées doivent avoir accumulé 600 heures d’emploi assurable (où la contribution à l’assurance-emploi a été faite; ce qui correspond à plus de 52 semaines.

Les employées de l’Alberta et de l’Ontario doivent donner quatre semaines de préavis écrit de leur intention de revenir ou non à retourner au travail (pas obligatoire en Saskatchewan).

Les employé(e)s peuvent changer la date à laquelle ils décident de commencer le congé parental ou de maternité. Cependant, ils doivent donner à leur employeur au moins deux semaines de préavis écrit avant la nouvelle date.

Responsabilités des employeurs

Le congé de maternité paie actuellement 55% du salaire de la mère, jusqu’à un maximum de 40.000 dollars par année.

Certains comportements sont à éviter envers une employée enceinte:
1. Évitez de donner moins de travail.
2. Exclure l’employée de réunions importantes.
3. Réviser à la baisse le plan de carrière.
4. Évitez de croire que la future maman ne sera pas investie à son travail.

Avouons-le, en dépit de la nouvelle réglementation et la volonté de traiter les femmes égales aux hommes, il y a beaucoup d’améliorations à faire. En effet, certaines entreprises ont développé des programmes visant à encourager les nouvelles mères à rester en contact avec le bureau.

Il est à l’avantage de l’employeur de faire en sorte que ses politiques salariales et d’avantages sociaux soient accès sur la famille. Ainsi, il exhibe une culture innovante axée sur le désir de rentabiliser sa masse salariale.

Renseignements

Aline Ayoub est présidente de la firme-conseil Aline Ayoub HR Consulting. Elle offre des services de ressources humaines aux entreprises ainsi que du coaching individuel.

* * *
Aline Ayoub est présidente de la firme conseil Aline Ayoub HR Consulting. Elle offre des services de ressources humaines aux entreprises ainsi que du coaching individuel. Pour plus d’information, allez au www.ayoubhr.com ou contactez-la au 416-368-0720.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur