Cinefranco: hommage à Simone Veil entre deux festivals

Marcelle Lean porte toujours fièrement son festival

Festival jeunesse Cinefranco

Les jeunes cinéphiles se sont pressés au guichet des cinémas Famous Players de Yonge/Eglinton pour le festival Cinéfranco jeunesse en février.


13 mars 2018 à 12h48

Cinquième femme à rentrer au Panthéon français, Simone Veil nous a quittés en juin dernier. Pourtant, dans la salle du cinéma Carlton, jeudi 8 mars, les larmes étaient encore chaudes devant le documentaire Simone Veil une histoire française. Une présentation spéciale de Cinéfranco, qui se remettait de la frénésie de son festival jeunesse en février et qui prépare déjà son Spécial Québec d’avril.

Réalisé par un journaliste du Monde, David Teboul, ce film présente la célèbre femme politique dans son cadre intime. Des photos de sa mère tombée malade à Auschwitz, des réunions de famille, un mari d’un profond soutien… On découvre la sensibilité d’une femme intimidante.

Festival jeunesse Cinefranco
Simone Veil

«C’est un film qui coule naturellement où on voit qui elle était et ce qu’elle fait», raconte avec émotion Marcelle Lean, fondatrice et directrice de Cinefranco.

La projection soulignait un partenariat avec Français du Monde, bras droit du festival. Pour Gérard Poupée, le président de la section torontoise de l’organisation, «c’était important de lui rendre hommage pour ses combats et de dire, en cette Journée internationale de la femme, que les combats ne devraient pas durer qu’un jour».

Après la projection, on a eu droit à une discussion sur les avancées des droits des femmes avec Fayza Abdallaoui, activiste et représentante d’Oasis Centre des femmes. «Malheureusement, si ce jour existe encore, c’est que tous les combats ne sont pas terminés», dit-elle.

Festival jeunesse Cinefranco
Gérard Poupée, président de la section torontoise de Français du Monde, et bénévole pour Cinefranco.

Bilan positif du festival jeunesse

L’Express a profité de l’occasion pour dresser, avec Marcelle Lean, un bilan  du festival jeunesse qui vient de prendre fin. Chaque année, Cinéfranco organise trois grands événements, dont celui-ci qui se déroulait du 20 février au 7 mars.

Cette année, le festival jeunesse a connu un grand succès avec 9300 inscrits. «L’année dernière, on en a eu 8500», s’en réjouit Marcelle. «Il y a beaucoup de réactions positives, des professeurs qui me disent ‘à l’année prochaine!’, et ça fait du bien à entendre».

Avec toujours beaucoup d’émotion, la fondatrice raconte: «Ce festival a beaucoup de signification pour moi. Quand je suis arrivée à Toronto, je trouvais qu’il y avait un grand besoin de telles activités culturelles associées à l’enseignement en français. En plus, le cinéma nous donne des exemples, des modèles à suivre, et c’est important pour l’enfant.»

Festival jeunesse Cinefranco
En route pour la salle de cinéma pour les enfants.

Le navire ne coule pas

Un succès mettant du baume au coeur pour la fondatrice de ce «festival international du cinéma francophone à Toronto» qui connaît des années difficiles. En 2016, la province décide notamment de couper les subventions du festival. La communauté, à l’initiative entre autres de Gérard Poupée, s’était mobilisée avec une pétition et une levée de fond.

«On a commencé à soutenir Cinefranco, car les canaux francophones et francophiles étaient uniquement sur des grands axes commerciaux comme le TIFF», explique-t-il à L’Express.

Pourtant, le festival ne coule pas, justement grâce au festival jeunesse. Marcelle Lean rassure: son «bébé» perdurera. «On vit d’évènement en évènement. Le festival jeunesse fait vivre Cinéfranco, car on demande aux écoles une contribution.»

Festival jeunesse Cinefranco
Mission réussie, les jeunes sont bien installés.

En plus du soutien de Français du Monde, Marcelle Lean est épaulée par des commanditaires; dernier en date: la Toronto French School.

Mais pour la fondatrice-directrice, pas le temps de souffler, il est déjà temps de préparer le Spécial Québec du mois d’avril. «Cette année, on aura 6 à 8 films. Le but est vraiment d’amener des films qui n’ont pas de visibilité autrement», explique-t-elle. 

Enfin, on retrouvera le principal festival Cinéfranco à l’automne, car même si pour Marcelle Lean «l’avenir est plutôt myope», on continuera à «découvrir, s’identifier, vivre nos langues et nos cultures» grâce au cinéma.

Festival jeunesse Cinefranco
Marcelle Lean, fondatrice et directrice de Cinéfranco.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur