CHOQ-FM veut apprivoiser les tendances numériques

Repositionnement

Jean-François Gosselin, bénévole et animateur de l’émission Rétro-Pop de CHOQ FM.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans un monde où l’instantanéité des réseaux sociaux et du marketing d’influence ont un impact grandissant sur les médias, la Coopérative radiophonique de Toronto (CRT), qui gère la radio CHOQ-FM, entend développer de nouvelles compétences afin de mieux former son personnel et d’assurer la pertinence de son contenu.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) vient de lui octroyer 16 500 $ pour l’aider dans ce repositionnement, dans le cadre du programme «Effet multiplicateur».

La directrice générale Zaahirah Atchia veut «permettre au personnel de s’entourer d’une expertise externe pour mieux comprendre et réagir aux tendances du numérique».

Elle souhaite aussi participer à la création d’un réseau de collaboration et d’échange au sein de l’écosystème radiophonique au niveau de la francophonie canadienne.

Zaahirah Atchia, directrice générale de la Coopérative radiophonique de Toronto.

Huit secondes d’attention

Citant une étude du Statistic Brain Research Institute, la directrice générale précise qu’en raison des technologies entourant les médias sociaux, la durée d’attention moyenne d’un utilisateur oscille autour de huit secondes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut éviter de diaboliser les médias sociaux et les technologies; vaut mieux se réinventer ou se repositionner pour mieux desservir les consommateurs d’information.»

Elle ajoute que, pour rester pertinent, «il est important pour les radios communautaires de composer avec le fait digital et de se doter d’expertise en matière de conception, de rédaction, de gestion et de marketing».

Réseautage national

Le projet de la radio torontoise prévoit des séances de consultation et de formation avec des acteurs de l’univers radiophonique à l’échelle locale, provinciale et nationale, avec des professionnels du numérique et avec des dirigeants politiques.

Le tout se fera en collaboration avec l’Association des radios communautaires du Canada (ARC du Canada), et les résultats seront mis à la disposition de ses membres.

La directrice générale de CHOQ-FM est fière que la mobilisation des connaissances dépasse les bénévoles et membres du personnel. «Ces forums serviront d’occasions de réseautage et de tissage de liens professionnels au sein de notre industrie radiophonique.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nouvel univers

Avec la numérisation croissante de notre société — que la situation sanitaire actuelle a accélérée —, il est d’autant plus pertinent que le contenu oral soit percutant.

«Nous opérons dans un univers dynamique où les besoins d’information, les préférences en termes de contenu/format et les modes de consommation évoluent constamment, d’où notre volonté de consolider nos capacités afin d’assurer que notre personnel et nos bénévoles comprennent bien et soient au diapason de ces mouvances.»

Zaahirah Atchia ajoute qu’il importe, collectivement, de nous adapter à ce nouvel univers, dans l’intérêt supérieur de l’auditoire desservi. «L’amélioration continue de notre contenu fait d’ailleurs partie de nos priorités stratégiques.»

Ateliers de formation

La Coopérative radiophonique de Toronto offre aussi des ateliers de formation pour aider les étudiants à vaincre leur timidité et/ou à renforcer leurs habiletés oratoires.

L’organisme souligne aussi d’avoir lancé Droit de Parole, une série de débats intergénérationnels radiodiffusés avec deux niveaux d’évaluation: jury formel composé des membres de la communauté francophone locale et sondages informels via Facebook.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur