CHOQ FM s’attaque aux grands travaux

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chaque année, l’équipe de CHOQ FM remonte la pente à la vitesse grand V. Les états financiers montrent une baisse importante et régulière de la dette tandis que l’équipe grandit, tout comme la programmation.


Le président du C.A. Daniel Sabourin et la directrice générale Tonia Mori l’ont répété avec ferveur, 2011-2012 sera une année charnière pour la radio communautaire torontoise.


À la clé, un déplacement de l’antenne actuelle en centre-ville de Toronto ou, ce qui est encore à l’état de rêve, l’obtention d’une fréquence plus puissante vacante sur la bande FM. L’objectif est simple: améliorer la qualité de diffusion. Le nom de la mission: «Interférences 0».


Le dossier sera remis au CRTC la semaine prochaine. CHOQ FM applique pour se voir remettre les clés du canal 88,1 disponible sur la bande FM. Cette fréquence augmenterait largement la capacité de diffusion de la radio communautaire torontoise puisqu’elle serait désormais disponible de Mississauga à Pickering. Le C.A. a d’ores et déjà que si cela ne fonctionnait pas il irait en appel.


Monter un dossier sans faille


«On essaie d’avoir des appuis», commente la DG Tonia Mori. « On a l’appui de la ministre Madeleine Meilleur. On veut aussi l’appui de la communauté et des organismes.»


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est d’ailleurs dans ce but que CHOQ FM a lancé un sondage pour permettre aux francophones de dire s’ils captent la radio depuis leur logement. En effet, plusieurs coins de la ville de Toronto sont perturbés par des interférences, ce qui complique la diffusion de la programmation.


«On veut montrer au CRTC que depuis plusieurs années on a bien fait notre travail et qu’on est prêts pour quelque chose qui s’entend», poursuit la Tonia Mori. L’équipe de CHOQ est prête pour quelque chose qui s’entend, mais aussi prête à en découdre avec la concurrence. «On a la loi sur les langues officielles, qui dit que les minorités on le droit à l’égalité», explique la DG.


En cas de mauvaise surprise, CHOQ déménagera son antenne actuelle plus en centre-ville. Question financement, tout n’est pas régler, mais en bonne vois nous assure-t-on. La radio a également lancé une campagne de financement qui servira à payer le loyer du nouvel emplacement, beaucoup plus cher, et à mettre en place une équipe de vente de publicité, sur une période de trois ans, le temps que les ventes puissent couvrir le loyer.


Remonter la pente


«Je ne veux pas me retrouver dans la même situation qu’il y a quelques années», avance Tonia Mori, qui a, avec l’appui du C.A. a redressé la situation financière de la radio. L’équipe du C.A. et Tonia Mori ont d’ailleurs remercié les membres fondateurs de la radio CHOQ FM pour le travail accompli au cours des années.


Lors de l’assemblée générale, qui s’est déroulée mardi dernier au 130 rue Carlton, le conseil d’administration a dévoilé les chiffres de l’année 2010-2011, qui s’avèrent être plutôt positifs, malgré une baisse de revenus dans la publicité.


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je vends un projet, une idée. Les gens nous ont soutenus les dernières années, mais aujourd’hui ils veulent qu’on règle notre problème de diffusion», argument Tonia Mori.


Toujours est-il que l’équipe de direction s’est agrandie depuis les dernières années. Elle compte maintenant cinq personnes à temps plein et plus de quarante bénévoles représentant plus de 10 000 heures de bénévolat.


Une constante amélioration


Avec toujours au moins 6 heures de direct par jour, la radio espère s’ancrer encore plus dans le quotidien des francophones et francophiles de la grande région de Toronto.


Les statistiques recueillies par la radio montrent que si CHOQ FM réussissait à obtenir la fréquence 88,1, elle pourrait toucher plus de 400 000 personnes qui déclarent parler français à Statistiques Canada. Quant aux deux sites CHOQ FM et grandtoronto.ca, ils reçoivent environ
20 000 visites par mois.


L’AGA s’est conclu par l’élection des administrateurs. Sur les cinq postes à combler, quatre administrateurs se représentaient et deux personnes souhaitaient intégrer le C.A., Guy Lévesque et Marcel Grimard. Tous deux ayant déjà fait partie du C.A. par le passé. Finalement, les quatre administrateurs ont été réélus en compagnie de Guy Lévesque.


À noter qu’un sujet apparemment sensible sera discuté lors des prochaines réunions du conseil d’administration: celui du retrait de CHOQ FM de MICRO, l’association des radios communautaires francophones et francophiles de l’Ontario. Membre de l’ARC, l’alliance des radios communautaires, l’équipe de CHOQ FM a indiqué que cela comblait amplement ses besoins pour le moment.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur