Chicago, ville de vents francophones

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chicago est une ville synonyme de francophonie. Surpris? Avant que Chicago ne devienne étatsunienne, les explorateurs Louis Joliet, le Père Jacques Marquette et René-Robert Cavelier de La Salle remontèrent le fleuve St-Laurent avant de parcourir la région des Grands Lacs et le fleuve Mississippi en 1673 pour en tracer la cartographie.

Donc, les premiers non-autochtones à s’installer sur le territoire de la région de Chicago étaient francophones.

Stratégiquement situés à l’embouchure de la rivière Chicago, entre le Canada et la Louisiane, des missionnaires et commerçants de langue française pratiquèrent le commerce de la fourrure via des postes de traite avec les Indiens Potawatomis. Aujourd’hui, plusieurs endroits marquent l’histoire francophone et son influence à Chicago.

De Sikaakwa à Checagou

L’immeuble Marquette a été construit en 1894 par les architectes Holabird et Roche. Il rend hommage au Canadien Joliet et au Français Marquette. Le chef de tribu qui les accompagnait s’appelait Sikaakwa. Le terme fut ensuite déformé par les Français en Checagou.

On retrouve dans ce bâtiment les bustes de chaque membre de l’expédition et de superbes mosaïques représentant des scènes d’époque.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le pont Michigan rend hommage à la première expédition de Joliet et Marquette. Dans le secteur financier, appelé la ‘Cultural Walk’, la rue Lasalle recèle d’anciens bâtiments d’architecture parfois art déco, parfois postmoderne. Sans oublier le Millenium Mile, réputé pour ses grands magasins aux enseignes européennes, souvent françaises.

Incendie

Comme le précise Gigi Olmstead, guide française vivant depuis 15 ans à Chicago: «L’empreinte architecturale française est très forte et Chicago fait place à l’art européen après le grand incendie de 1871». Cet incendie aurait été provoqué par la vache d’une certaine Mme O’Leary qui poussa d’un coup de sabot une lampe à huile.

«Pendant la reconstruction, Chicago connaît l’influence de l’urbanisme parisien; l’architecte américain Daniel Burnham créa un nouveau plan de ville avec architecture aérée, s’inspirant d’Haussmann.»

L’art public, très présent à Chicago, présente des sculptures d’influence française et européenne. La Bête Humaine en noir et blanc du sculpteur français Jean Dubuffet fait contraste avec la célèbre mosaïque colorée de Marc Chagall Les Quatre Saisons.

Non loin de la rivière se trouve aussi la fameuse sculpture de Pablo Picasso, commandée par Chicago pour célébrer la renaissance de la ville après l’incendie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Surprises françaises

Sans oublier le fameux musée des beaux arts, The Art Institute of Chicago, qui regroupe des pièces de grands maîtres tels que des impressionnistes français (Renoir, Monet). Ce grand musée abrite le courant surréaliste qui trouva son origine en France et un tableau de la tour Eiffel du peintre français Robert Delaunay, Champs de Mars: The Red Tower.

D’autres surprises françaises font parties d’une visite de Chicago. Si vous êtes nostalgique des transports parisiens, rendez-vous à la station de métro d’Hector Guimard situé à Van Buren Street (don de la ville de Paris en 2001).

Si les jardins à la française vous manquent, dirigez-vous vers le lac Michigan via la rue Congress Parkway pour y découvrir la fontaine Buckingham. Elle s’inspire des grandes fontaines des jardins du château de Versailles.

Jumelée à Paris

Aujourd’hui, Chicago est jumelée officiellement à Paris. Plusieurs partenariats sont créés, notamment concernant la législation, les échanges scolaires, les expositions de peintures, le fameux marathon de Chicago/Paris, les amitiés diplomatiques et culturelles et le comité du Consulat de France qui favorise la promotion des deux villes.

À titre d’exemple, le Field Museum accueille une exposition sur les Grottes de Lascaux, créée en partenariat avec l’Union Européenne et le ministère français de la Culture.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le polonais et l’espagnol sont les langues le plus utilisées derrière l’anglais à Chicago. Néanmoins, la majorité des francophones du Midwest habitent Chicago.

Des organismes francophones y sont implantés, tels le Lycée français, l’Alliance Française, le groupe ‘French in Chicago’, le Groupe Professionnel Francophone, les consulats de France, de Suisse et d’Haïti, la Chambre de Commerce française, l’Union des Français à l’Étranger et le journal ‘France-Amérique’.

Restaurants

Il est impossible de parler de l’influence française sans évoquer la bonne nourriture.

On retrouve des pâtisseries françaises dans tous les quartiers de Chicago: baguettes, café, croissants au Corner Café, à l’Argo Tea ou bien chez Café Voltaire ou Vanille Pâtisserie.

Les restaurants français tels que La Crêperie, Kiki’s Bistrot, Paris in Chicago, Chez Moi, le Café des Architectes, le Bistrot Margot et le Cyrano sont des lieux de rendez-vous des amateurs de restauration à la française.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour vous loger à petit prix, vous pourrez être accueilli en français par certains membres de la deuxième plus grande auberge de jeunesse des États-Unis: ‘Hostelling International Chicago’. Ouverte en 2001, elle est très bien située au centre de Chicago. Vous y trouverez même une grande photo de Paris dans ses couloirs!

Renseignements

www.choosechicago.com

Alliance Française de Chicago

Visites guidées en français et en anglais par Gigi Olmstead, professeur de français et guide francophone d’architecture: 312-208-1537, [email protected]

Field Museum, exposition Lascaux jusqu’au 8 sept. 2013

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Chicago Cultural Center

The Chicago Architecture Foundation

Livre de Jennifer Marjorie Bosch: A View from the River

Marquette Building

Hostelling International Chicago, 312-360-0300. 92$ le week-end et 82$ en semaine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’autres auberges de jeunesse aux USA

Liaisons directes par Porter sur l’aéroport secondaire de Chicago, plus proche du centre-ville

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur