Changements climatiques et consommation responsable aux conférences de la Biosphère

École Étienne-Brûlé

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Écoresponsables de l’école secondaire Étienne-Brulé, à Toronto, ont accueilli jeudi dernier la Caravane de la conférence de la Biosphère de Montréal.

La journée était entièrement organisée par les élèves membres des ÉcoResponsables avec l’aide précieuse de leur professeur Mounir Ferrag.

Le musée sur l’environnement qui s’est installé dans l’ancien pavillon américain de l’Expo 67 donne de plus en plus de conférences dans les écoles.

Public réceptif

Pour le conférencier François Pelletier, les jeunes sont une cible importante pour faire passer un message écologique: «C’est un public réceptif. Aujourd’hui les jeunes entendent de plus en plus parler d’écologie, c’est important de continuer dans ce sens.»

La journée était rythmée par trois conférences, toutes présentées par François Pelletier, sur les changements climatiques, la consommation responsable et la biodiversité. Des thématiques qui font toutes partie du programme scolaire des élèves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces présentations de la Biosphère se sont avérées être éducatives et pédagogiques, en se mettant parfaitement au niveau des élèves.

Impact sur l’environnement

L’Express a par exemple assisté à celle sur la consommation responsable.

Il s’agissait de montrer qu’étant consommateur tout au long de notre vie, chacun d’entre nous peut apprendre à consommer de façon à avoir un impact moindre sur l’environnement.

Le Canada étant l’un des pays les plus consommateurs, c’est aussi un moyen éducatif de faire prendre conscience aux jeunes l’état actuel de la société de consommation, et de les emmener vers des gestes quotidiens responsables comme le recyclage.

En prenant des exemples simples et significatifs comme l’usage des consoles de jeux, ou le cycle de vie d’un téléphone portable, le message passe plus facilement chez les élèves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

François Pelletier se dit très heureux de pouvoir venir à l’école Étienne-Brûlé. Les ÉcoResponsables sont pour lui une des équipes les plus «dynamiques» avec qui il a pu travailler.

Musique et théâtre

Les ÉcoResponsables avaient convié les élèves des autres classes de la 7e à la 12e année à assister aux conférences, mais également les jeunes élèves de 6e de l’école élémentaire de Montessori.

Pour Kim Letendre, responsable de la communication des ÉcoResponsables, «c’est un moyen de faire passer le message au plus grand nombre, ça ne sert à rien de rester seulement entre nous».

Pour l’occasion, ils ont pu compter sur l’implication du groupe d’art dramatique ainsi que sur les musiciens qui ont pour l’occasion préparer des sketchs et composé de la musique sur le thème de l’écologie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur