Canadian Music Week: ça se passe aussi en français

Partagez
Tweetez
Envoyez

La semaine s’annonce riche pour les amateurs de musique. Du 19 au 24 mars, la Canadian Music Week s’installe une nouvelle fois à Toronto. Cette semaine consacrée à des conférences sur l’industrie musicale est accompagnée d’un festival de musique (Canadian Music Fest) qui gagne chaque année en importance. Cette année c’est plus de 1000 artistes qui se produiront à Toronto en l’espace de six jours. Un véritable rendez-vous international puisque les artistes ne représenteront pas moins de 60 pays différents. La majorité des salles de spectacles de Toronto seront sollicitées pour l’occasion.

Cette semaine aura pour vocation de promouvoir la musique. Si la tête d’affiche est l’artiste de renommée mondiale Rihanna, le festival se donne aussi pour objectif de défendre la musique indépendante.

Ainsi on retrouve une programmation où se côtoient, artistes de renommée internationale et artistes encore peu connus. Avec autant de professionnels de la musique réunis, le festival permet une bonne occasion de se faire repérer.

BRBR

L’émission BRBR (prononcez «barbar») de TFO proposera pour l’occasion une soirée de concert pour mettre en avant les artistes francophones noyés dans cette masse de groupes.

Intitulé Le French Tickler, c’est la première fois qu’une sélection d’artistes francophones et francophiles se produit ensemble pour la Canadian Music Week.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le 21 mars, au Gladstone hôtel, l’équipe de l’émission se délocalise et propose un showcase avec six artistes et groupes francophones. BRBR construit une relation intime avec les artistes qui performent pour eux. Pour cette soirée l’équipe a donc choisit de mettre en avant des artistes dans lesquels ils croient. Melissa Hetu, la présentatrice nous explique: «on a choisit des talents qui montent, qu’on aime et qu’on veut faire découvrir. »

Pour tous les goûts

C’est donc sept groupes portés par les ambitions de BRBR qui se produiront au Gladstone Hotel. La soirée promet d’être éclectique. Melissa Hetu nous le confirme: «C’est cool parce que chaque artiste vient d’une région différente et à un style musical différent. »

Parmi eux on découvrira Peter Peter un auteur compositeur de Montréal, qui a sorti l’an dernier son album Une version améliorée de la tristesse, élu album francophone de l’année par iTunes. Ce sera son premier concert en Ontario.

Sera également présent le groupe torontois Eight and a Half qui viendra présenter son album éponyme aux sonorités pop-rock.

Karim Ouellet de Quebec en pleine ascension sera de la partie. Ce jeune musicien qui vient de sortir son 2e album a été élu révélation de l’année 2012/2013 par Radio-Canada. Difficile de mettre un nom précis sur son style, il marie avec succès pop, électro, folk et reggae.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Claude Munson d’Ottawa qui sort pour la première fois un album avec un groupe (Claude Munson & The Storm) viendra le défendre sur scène. Melissa Hetu nous avoue «on est tombé en amour avec lui! »

Puis, Pandaléon, le trio indé de St-Bernardin viendra faire découvrir son premier EP qui mêle folk et rock. L’animatrice a de l’ambition pour eux, elle nous avoue «c’est un groupe en qui l’on croit, ils peuvent percer. »

Enfin, les fans de hip hop se rejoueront de la présence de Loud Lary Ajust, groupe de rap montréalais.

Opportunités

Ce festival où se côtoient professionnels de l’industrie musicale, artistes, et grand public promet de belles opportunités pour les groupes.

Pour certains c’est la première fois qu’ils se produisent en Ontario, à l’image de Karim Ouellet qui est content de monter sur scène à Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il nous confie : «ça fait plaisir à plusieurs niveau, déjà parce que c’est un immense plaisir de retourner à Toronto, je n’y a pas remis les pieds depuis mon enfance, et y retourner dans le cadre de mon métier c’est super! Aussi parce que je connais la Canadian Music Week de réputation.»

Pour autant pas de pression pour lui, il nous explique qu’il compte seulement en profiter: «La Canadian Music Week peut permettre de faire d’autres spectacles dans la province, de créer des collaborations, etc. On ne sait jamais mais en tout cas je viens pour présenter le meilleur show possible et après, on verra…»

Diffusion tv

Afin d’adapter la soirée au format télévisé de l’émission, Melissa Hetu s’occupera de la présentation de la soirée, en s’occupant des transition entre chaque groupe et en introduisant chaque artiste.

La totalité du concert sera filmée et sera mélangée avec des entrevues des artistes faites préalablement dans la journée. L’émission sera ensuite diffusée le 1er avril.

BRBR est diffusée depuis le 24 septembre et il ne reste plus que quelques épisodes pour cette saison. L’émission se prolonge aussi en dehors de la tv, grâce à internet. BRBR exploite efficacement le web avec notamment des exclusivités diffusées seulement sur leur site.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour Mélissa le but principal de l’émission et non seulement de faire découvrir les artistes indépendants francophones mais également de créer une communauté de mélomanes pour les mettre en avant.

Bien d’autres concerts sont proposés cette semaine, n’hésitez pas à jeter un œil à la programmation.

Information: Canadian Music Fest du 19 au 24 avril.

Le French Tickler de BRBR, jeudi 21 mars au Gladstone Hotel à 20h.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur