Brook Lopez refroidit les Raptors, Milwaukee empoche le match 1

108-100

Les Raptors n'ont pas trouvé la solution pour stopper Brook Lopez.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Devant au score pendant pratiquement trois quarts temps, les Raptors de Toronto ont subi les foudres des Bucks de Milwaukee et de leur pivot Brook Lopez en quatrième quart. Ils se sont inclinés 108 à 100. Les hommes de Nick Nurse peuvent nourrir des regrets tant ce match 1 des finales de la conférence de l’Est semblait à leur portée.

Le fil du match

À l’inverse des Bucks qui semblent avoir perdu le rythme de la compétition après une grosse semaine de repos, Toronto affiche une grosse adresse a 3-points d’entrée.  Les Torontois passent un  16-0  et mènent 19-8. Tout le monde participe au festival de tirs primés. Les Raptors en inscrivent 6 sur le quart temps. Milwaukee retrouve peu à peu son adresse de loin, mais ses adversaires parviennent à garder leur rythme en attaque. Ils prennent 11 longueurs d’avance au terme du premier quart (23-34).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Milwaukee retrouve progressivement du rythme en attaque en deuxième quart. Les hommes du Wisconsin reviennent dans le match en passant un 9-2, ponctué d’un 3-points de Middleton (39-42). Toronto parvient malgré tout à rester devant et reprend 10 points d’avance. Puis 8 à la mi-temps (51-59).

Les Bucks resserrent leur défense au retour des vestiaires. Ils provoquent trois pertes de balle et passent un 8-2 pour recoller à 2 points (59-61). Dans le sillage d’un excellent Kyle Lowry, les Torontois répondent par un 11-3 et reprennent leurs distances (61-72). Les locaux sont maladroits de loin (0/11). Cela permet aux visiteurs de garder leur avantage au terme du troisième quart, avec en prime un tir à 3-points de Siakam au buzzer (76-83).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Brook Lopez se réveille en quatrième quart. Il inscrit 8 points consécutifs sans réponse des Raptors et les Bucks repassent devant pour la première fois depuis le premier quart (84-83). Lowry met fin a la série d’un tir à 3-points à la toute fin des 24 secondes (84-86). Milwaukee est beaucoup mieux dans cette fin de match. Mirotic retrouve la mire de loin et donne 5 longueurs d’avance aux siens à 6 min 30 de la fin (96-91). La fin de match se transforme en un duel entre Kyle Lowry et Brook Lopez. Le pivot des Bucks en sort vainqueur avec un impact important des deux côtés du terrain. Milwaukee s’impose 108-100.

L’analyse

Quelle défaite rageante pour les Raptors. Alors qu’ils semblaient contrôler la partie durant trois quarts temps, les coéquipiers de Kyle Lowry se sont écroulés en quatrième quart, Kawhi Leonard (seulement 2 points) inclus. Le meneur de jeu, auteur de l’une des ses meilleures performances en carrière en playoffs (30 points, 8 rebonds, 2 passes) a été le seul capable d’inscrire des tirs en quatrième quart (5/7 pour Lowry, 0/15 pour le reste de l’équipe).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En face, si le joueur vedette des Bucks, Giannis Antetokounmpo a lui aussi été bien contenu (3 points en  4è quart), c’est l’étonnant Brook Lopez qui a pris le match à son compte et de quelle manière! Jusque-là maladroit de loin, il a signé 13 points dont trois tirs primés, et a surtout eu un gros impact défensif et au rebond des deux côtés du terrain. Il finit avec 29 points, 11 rebonds (4 offensifs) et 4 contres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

S’il y a bien un domaine à revoir côté Raptors, c’est justement le rebond. Marc Gasol, dominé dans ce secteur malgré ses 12 prises, et ses coéquipiers ont laissé un total de 15 rebonds offensifs à leurs adversaires. Quand vous parvenez à faire les stops défensifs, mais que derrière vous encaissez tout de même les points en seconde chance, cela fait très mal.

Le pivot espagnol ne peut pas être pointé du doigt comme étant le seul fautif. Mais il est certain que son apport doit être bien supérieur en attaque et en défense. Il ne peut se permettre de voir son adversaire direct terminer proche des 30 points et dans le même temps se montrer très maladroit en attaque (6 points à 2/11 au tir). Toronto a besoin des points à l’intérieur et à mi-distance de son pivot, ancien joueur étoilé qui plus est.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les réactions

Marc Gasol (pivot Raptors): «Le match est terminé. Nous allons devoir le regarder à nouveau et apprendre. Mais nous ne devons pas trop y penser en se disant on aurait du gagner, on aurait du perdre. Nous devons revenir pour le match 2 et tout faire pour le gagner. On ne peut pas rejouer celui-ci.»

Danny Green (arrière Raptors): «Quand vous êtes devant au score face à une telle équipe, vous devez être assez mature pour garder cet avantage. C’est certain que c’est une très bonne équipe. Mais j’ai le sentiment qu’on pouvait prendre ce match. J’ai l’impression qu’on l’a laissé nous échapper.»

Retrouvez les réactions des Bucks de Milwaukee et toute l’actualité de la NBA chez notre partenaire Inside Basket.

Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs
Toronto: Leonard 31
Milwaukee: Lopez 29

Meilleurs rebondeurs
Toronto: Gasol 12
Milwaukee: Antetokounmpo 14

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Meilleurs passeurs:
Toronto: Gasol 5
Milwaukee: Antetokounmpo 6

10/26: Kawhi Leonard a certes terminé meilleur marqueur du match, mais il a été très bien défendu à la fois par Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton, qui se sont relayés sur lui. L’ailier vedette a, comme face à Philadelphie dans le match 7, pris beaucoup de tirs avec une réussite faible. Il a en plus complètement été éteint en quatrième quart, semblant éprouvé et ne parvenant pas à trouver ses zones de tir préférentielles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

60-46: Les Bucks de Milwaukee ont largement remporté la bataille du rebond. Toronto devra faire mieux dans ce secteur, qui leur a souvent posé problème cette saison, lors du prochain match.

44-26: Milwaukee a également inscrit largement plus de points dans la raquette que Toronto. Les Raptors ont longtemps dominé grâce à une bonne adresse de loin. Mais, lorsque cette dernière s’est affaiblie en quatrième quart (en dehors de Kyle Lowry), les Torontois ont été incapables de s’approcher du panier comme en témoignent les 11 contres réalisés par Giannis et sa bande. Ce sera un des ajustements à faire pour le match 2 du côté de Nick Nurse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

22-12: Comme on l’a (trop) souvent dit lors des rencontres précédentes, les Raptors ont besoin d’un apport de la part de leurs remplaçants. Si Norman Powell (6 points) était plutôt bien parti avec deux tirs primés très tôt dans le match, le banc des Raptors n’a pas eu un apport constant sur la rencontre. Serge Ibaka (4 points, 4 rebonds en 17 minutes) n’a pas eu beaucoup de temps de jeu et Fred VanVleet (2 points en 13 minutes) continue à avoir un impact limité lors de ses entrées en jeu. Au final, le seul Brogdon avec ses 15 points a marqué plus que les remplaçants torontois.

Le francophone du match

On pensait avoir retrouvé le grand Pascal Siakam d’avant sa blessure lors du premier quart temps, lorsqu’il a notamment signé un dunk plein d’énergie.

Malheureusement, l’intérieur camerounais a eu beaucoup de déchet au tir (15 points à 6/20). Les Bucks n’ont, d’ailleurs, pas hésité à le laisser seul dans les coins à 3-points, en voyant sa maladresse dans cet exercice (2/9 à 3-points). Le joueur est conscient qu’il doit faire mieux, il l’a confié lui-même en conférence de presse d’après-match. Se concentrer sur le rebond en bloquant Antetokounmpo devra être également une priorité pour le match 2.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur