Brevet pour CRISPR: le Massachusetts favorisé

adn

28 février 2017 à 10h03

Ils étaient deux à se batailler pour un brevet, une bataille qui a assombri les nouvelles de la dernière année entourant la technologie de manipulations des gènes CRISPR. Le bureau des brevets a tranché, mais la bataille va se poursuivre ailleurs.

C’est l’Institut Broad, au Massachusetts, qui a «inventé» CRISPR, et non l’Université de Californie, selon la décision rendue le 15 février. Celle-ci permet en théorie à l’Institut, affilié à l’Université Harvard, de conserver les droits sur toute utilisation de la technologie, autant sur des humains que sur des animaux.

CRISPR est cette technologie qui permet de manipuler des gènes avec une précision supérieure à tout ce qui existait auparavant, et qui commence déjà à faire son chemin vers la médecine.

L’Université de Californie pointait la première publication décrivant cette technique, en 2012, et signée par la biochimiste Jennifer Doudna et la microbiologiste française Emmanuelle Charpentier, comme étant le point de départ de ce qui allait devenir la plus importante percée de la décennie en biologie.

L’Institut Broad alléguait plutôt que la première publication démontrant la possibilité d’en tirer un usage pratique chez des animaux et des plantes, était celle de son chercheur Feng Zhang, en janvier 2013.

Loin d’être une simple dispute académique, la bataille est économique: les investissements dans la technologie depuis 2013 s’élèveraient à plus de 600 millions $, en dépit de cette incertitude sur le propriétaire du brevet. Un brevet peut avoir l’avantage de clarifier les choses pour les futurs investisseurs, mais aussi de ralentir la recherche, tout dépendant ce que l’Institut Broad exigera de ceux qui, à travers le monde, voudront utiliser CRISPR.

Et l’Université de Californie peut encore aller en appel, un processus qui pourrait prendre une autre année, à moins que les deux institutions n’en arrivent à une entente.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur