Bon bilan de santé des francophones de Toronto

La clinique du Centre francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre francophone de Toronto (CFT) est le point de chute de tous les francophones récemment installés à Toronto. Organisme à but non lucratif, financé par divers ministères et agences publiques, le Centre dirigé par Lise Marie Baudry offre des services variés qui participent au bien-être de la communauté francophone.

L’Express a visité récemment sa clinique médicale en compagnie de la directrice de ce service, France Dorion. Rappelons que le CFT actuel, qui a déménagé l’an dernier du 22 rue College au 555 ouest rue Richmond, est issu de la fusion de l’ancien Centre francophone, qui s’occupait surtout d’emploi, d’aide juridique et organisait des activités culturelles, avec l’ancien Centre médico-social communautaire.

Le Centre offre des services de soins médicaux primaires, en français aux francophones résidant à Toronto et ses environs, mais aussi à tous ceux qui sont en voie d’obtenir leur résidence permanente.

En effet, le Centre sait que le processus d’immigration peut prendre plusieurs mois, voire des années, et a donc décidé d’octroyer les mêmes droits d’accès aux soins aux francophones en situation intermédiaire, contrairement aux visiteurs temporaires qui doivent se rendre aux cliniques «walk-in» pour obtenir des soins médicaux.

Ces soins sont effectués par des médecins généralistes, des infirmières praticiennes, des infirmières, des diététistes ou encore des thérapeutes, et sont couverts par l’assurance-santé de l’Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le pôle santé du Centre francophone possède deux sites d’action, l’un au 555 ouest rue Richmond, l’autre au 5, Fairview Mall Drive, ouverts 6 jours sur 7. Le centre de santé ne possède aucun service d’urgences. En revanche il est possible de recevoir des conseils médicaux 24 heures sur 24 par téléphone, alors qu’un médecin ou une infirmière praticienne de garde se fera le plaisir de vous répondre.

Si vous devez vous rendre à l’hôpital et que vous avez des difficultés à vous exprimer en anglais, un interprète médical du Centre est mis à votre disposition pour que vous puissiez communiquer avec les services de santé spécialisés anglophones.

Ateliers

Les diététistes du Centre francophone multiplient les ateliers de promotion de la santé. Les conseils en nutrition et diététique en tout genre font la fierté du Centre, pour celles et ceux qui veulent perdre du poids, pour les personnes atteintes de diabète ou simplement pour manger plus sainement, pour les femmes enceintes, les bébés ainsi que les tout petits.

Les Petits Marmitons est un atelier très populaire qui réunit mamans et enfants dans un cours de cuisine à visée éducative et sociale et qui permet également de renforcer le lien entre une mère et son enfant.

Apprendre c’est bien, agir c’est encore mieux. La promotrice santé du Centre ne rate pas une occasion pour favoriser l’activité physique et lutter contre la sédentarité en menant un groupe de marche avec beaucoup de joie et d’entrain.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Naissance

Jeunes mamans francophones ou maman en devenir, sachez que le Centre francophone à beaucoup à vous offrir. Des cours prénataux de préparation à l’accouchement, aux soins du nourrisson ou encore à l’allaitement, vous aideront à être fin prête pour le jour J.

Le Centre francophone ne possède toutefois pas de service obstétrique, votre suivi au Centre se fera donc uniquement jusqu’à la 12e semaine et reprendra après la naissance de votre enfant.

Si vous êtes nouvelle à Toronto, loin de votre famille, ou seule, il vous est également possible de briser votre isolement en rencontrant d’autres mamans bénévoles avec qui vous pourrez échanger et discuter sur de nombreux sujets ou encore participer à divers ateliers tels que l’atelier connexion bébé ou massage pour le bébé.

Pour les enfants victimes d’un retard de développement mental et/ou physique, une équipe est à votre disposition afin de vous soutenir et favoriser le développement psychomoteur de votre enfant de 0 à 6 ans. Après une évaluation globale du développement de votre enfant, une intervenante sera en mesure de mettre en place un plan d’intervention adapté pour votre enfant.

Clientèle jeune

La majorité des francophones qui ont recours aux soins du Centre sont les nouveaux arrivants et une clientèle jeune, indique Mme Dorion. Si bien que la prévalence des maladies chroniques et complexes est assez faible dans cette population.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La plupart de ces francophones ne fument pas, ne se droguent pas et consomment des boissons alcoolisées de façon modérée!

Le bilan santé des visiteurs du Centre francophone est donc positif. Toutefois, parmi ces nouveaux arrivants, une proportion de réfugiés de pays qui ont vécu la guerre ou des conflits importants souffrent de stress post-traumatique, de dépression ou d’anxiété.

Pour leur venir en aide, trois thérapeutes à temps plein sont à leur disposition et, pour les cas sévères ou résistants au traitement, le Centre francophone fait appel à une psychiatre externe au Centre. Notez que le pôle de santé mentale du Centre francophone est en mesure d’aider également les plus jeunes à faire face à leurs difficultés.

Vieillissement

Du côté du troisième âge, les soins sont également variés. Une infirmière spécialisée en soins des pieds se rend une fois par semaine au Centre accueil Héritage où résident certains aînés francophones.

Cette infirmière en profite également pour mesurer des constantes telles que la tension artérielle et intervient en cas d’anomalies. Une seconde équipe spécialisée en diabète intervient sur une base mensuelle pour récolter des informations complémentaires et effectuer des tests plus poussés.

Vous l’avez compris, le Centre francophone a à cœur le bien-être de la communauté francophone et intervient à plusieurs niveaux. Il est également possible de se faire dépister anonymement pour le VIH au sein du Centre de santé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur