Blague franco-ontarienne

Bado : blague franco-ontarienne
Partagez
Tweetez
Envoyez

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais toute occasion est bonne pour clamer haut et fort notre fierté francophone. Nous pouvons aussi nous amuser.

Pour ce faire, je vous propose une blague franco-ontarienne:

Mademoiselle Théberge demande à ses élèves de raconter une histoire en utilisant les mots Sudbury, Haileybury et Hawkesbury, dans cet ordre-là.

Toto, le dernier de la classe, est le premier à lever la main. Un peu sceptique, la maîtresse demande: «Tu es certain d’avoir inclus les trois villes dans l’ordre que j’ai donné?» Et Toto d’acquiescer en se rendant devant la classe pour raconter son histoire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fier comme un paon, sérieux comme un pape, Toto raconte et mime sa trouvaille. «Tu prends une tranche de pain, tu en beurres la moitié et tu te dis que ça fait ça de beurré (Sudbury).» Rires de quelques élèves.

Toto enchaîne tout de go: «Tu beurres l’autre moitié, tu la regardes et tu te dis elle est beurrée (Haileybury).» Rires de plusieurs élèves.

D’un air espiègle, Toto conclut: «Ensuite, tu la manges et tu t’écries Ah qu’ ce beurrée-là est bonne! (Hawkesbury).» Rires de tous les élèves et de mademoiselle Théberge.

Je vous souhaite une joyeuse Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes! Que la fierté et la solidarité soient au rendez-vous!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur