Bernard Dionne est tanné

Une chanson

Bernard Dionne (contrebasse) sur la scène de l'Alliance française de Toronto avec Cindy Doire et Paul Reddick en 2016. Photo: Nathalie Prézeau
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le musicien québécois Bernard Dionne, qui a passé une vingtaine d’années à Toronto comme prof de musique dans nos écoles publiques, et qu’on a vu régulièrement sur scène, notamment dans le groupe Welcome Soleil, est «tanné» du confinement à domicile pour cause de virus.

Il en a fait une chanson, Chu tanné, adaptée du Violent seul (S’chut tanné) de Robert Charlebois, qu’il a diffusée à Pâques à ses amis. Musicalement, explique-t-il à L’Express, «j’ai ralenti le rythme pour en faire un rock-rap, sur de nouvelles paroles écrites avec ma soeur et ma tante sur le thème de la crise sanitaire actuelle».

«C’était aussi une façon d’apprivoiser mon nouveau logiciel de composition de musique.»

Retraité du Conseil scolaire Viamonde, Bernard Dionne a redéménagé près de Québec l’été dernier, après avoir obtenu sa maîtrise en musique (contrebasse) de l’Université de Toronto.

Lui et son épouse ont accepté des mandats d’enseignants suppléants dans des écoles de leur secteur (fermées actuellement), mais son projet de retraite est vraiment d’intégrer la scène musicale de Québec et faire du jazz avec des amis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Bernard Dionne

«En réalité, je ne suis pas si tanné», dit-il. «J’ai une belle retraite dans une belle maison. Je peux sortir de chez moi en raquettes et me promener dans le bois. Je vais toujours continuer de composer et de jouer de la musique. Je suis choyé.»

À travers L’Express ici, il salue tous ses amis de Toronto.

La chanson de Robert Charlebois qui a inspiré Bernard Dionne:

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur