Belles vues sur Bratislava et le Danube

Au coeur de l'ancien empire austro-hongrois

Bratislava
Bratislava, capitale de la Slovaquie. (Photos: Marc Albert Cormier)
Partagez
Tweetez
Envoyez

La Tchécoslovaquie n’existe plus depuis 1993. Deux pays sont nés ce jour-là. Me voilà donc, au lendemain de mon passage en Hongrie, à Bratislava, capitale de la Slovaquie. Ville agréable, très propre, facile d’accès depuis Budapest ou Vienne par bateau fluvial, Bratislava profite beaucoup du tourisme des pays voisins.

À nouveau, je me réfère à Airbnb pour mon logement. Pour une somme plutôt modique, de l’ordre de 60$, je prends possession d’un appartement fraîchement rénové, tout inclus avec vue sur la nouvelle ville.

Mon hôte, un jeune entrepreneur de 25 ans révolus, est propriétaire du bâtiment et il en est très fier. Nous discutions histoire et géographie, il me montre à travers la fenêtre l’hôtel où est resté Mikhail Gorbachev en 1987. Chose incroyable, il connaît mon archipel natal de Saint-Pierre-et-Miquelon: il collectionne les plaques d’immatriculation et s’intéresse aux pièces très rares.

Slovaquie
Une rue du centre de Bratislava.

Charmante capitale

Je pars donc à la découverte de cette charmante capitale européenne où les ambassades sont intercalées par un nombre impressionnant de bars, terrasses, cafés et restaurants.

Amateur de belles vues sur la ville, je vous conseille de gravir le chemin qui mène au château sur la colline, ou Bratislavský hrad, vous aurez alors une vue imprenable sur la ville ainsi que sur le pont qui traverse le Danube, sur laquelle trône une tourelle en forme d’OVNI.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bratislava devient très animée en soirée. Fait curieux, un laser vert à 4 ou 5 mètres du sol traverse les artères principales de l’ancienne ville par un jeu de miroirs depuis la tour de la porte Michel ou Michalská brána.

Slovaquie
Le pont traversant le Danube avec son OVNI.

Un bar tranquille…

Lors de mes pérégrinations, je décide de me poser dans un bar sympathique au très long comptoir. Le propriétaire est originaire du Proche-Orient, mon voisin est du Zimbabwe, un autre client italien, nous discutons en anglais et en français de tout et rien.

J’ai enfin trouvé un refuge où je peux parler calmement – patatras! Il est 11 heures, une cloche sonne et le bar devient boîte de nuit, le bar du comptoir devient une piste de danse, je ne plaisante pas. Je règle ma consommation et je finis par trouver un petit bar de quartier où je peux enfin rédiger quelques notes dans mon carnet sous un épais nuage de fumée.

Slovaquie
Statue de bronze représentant Napoléon en face de l’ambassade de France à Bratislava.

Statues de bronze

Le lendemain, je continue d’explorer Bratislava. Je tente de recenser le nombre impressionnant de statues de bronze dans chaque recoin de la ville: une statue sort des égouts, une autre figure est prostrée sur un banc, un soldat napoléonien pose devant l’Ambassade de France.

Nous sommes dimanche et par le plus grand des hasards, je tombe sur un tournoi d’échecs sur la place Hviezdoslavovo námestie. Hommes, femmes, enfants, juifs, musulmans ou catholiques: ici ce qui compte c’est savoir ouvrir à l’italienne, la sicilienne, le Ruy-Lopez ou la défense slave!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Je prends alors plaisir à voir un jeune garçon, à peine huit ans révolus, battre deux adultes aguerris. Je me garde bien de me poser, mon classement Elo me l’interdit.

Slovaquie
Sérieux joueurs d’échecs dans un parc de Bratislava.

Verdict

• Est-ce que j’ai aimé? Tout à fait.

• J’y retournerai? Non, j’y ai vu ce que je voulais voir.

• Est-ce que je recommande? Certainement, si vous êtes de passage, mais pas en tant que destination principale.

• En quelques mots: ville sympathique et agréable.

Slovaquie
Un édifice de Bratislava.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur