Basquiat à l’AGO: dans le fabuleux univers de l’artiste new-yorkais

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis le 7 février, des œuvres de l’artiste new-yorkais Jean-Michel Basquiat sont exposées au Musée des Beaux-arts de l’Ontario (AGO). C’est l’occasion de (re)découvrir le talent de cet artiste engagé, entre autres, dans la lutte contre le racisme envers les populations noires, justement au cours d’un mois de commémorations dédiées à leur culture et à leur histoire.

Jean-Michel Basquiat s’est éteint précocement en 1988 à l’âge de 27 ans, et, malgré son jeune âge, la renommée de ses œuvres n’a cessé de croître au fil du temps partout dans le monde.

Né d’une mère portoricaine et d’un père haïtien en 1960, il débute sa carrière en peignant au vaporisateur les murs d’un secteur de Manhattan avec son ami Al Diaz en 1976. Peu de temps après, l’artiste commence à peindre sur toile des sujets qui lui tiennent à cœur avant de tourner davantage son regard vers la rue et de représenter ce qu’il y voit: la pauvreté, les graffitis, les enfants, les voitures…

Ses techniques, son style, évoluent au fil du temps, et ses rencontres s’avèrent déterminantes tant pour les sujets de ses œuvres que pour sa notoriété.

L’exposition Jean-Michel Basquiat: «Now is the time» nous fait ainsi entrer dans l’univers hors du commun de ce brillant artiste. Parmi les œuvres présentes au Musée des Beaux-arts de l’Ontario, les visiteurs auront l’occasion de contempler ses dessins, quelques peintures collaboratives réalisées avec Keith Haring ou Andy Warhol, mais aussi des photographies et des portraits de Jean-Michel Basquiat lui-même.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toutes riches en symboles et en références culturelles, de nombreuses œuvres de l’artiste témoignent de son engagement contre le racisme et les inégalités.

On citera à titre d’exemple The Death of Michael Stewart, en hommage à l’artiste noir battu à mort par la police new-yorkaise – un événement ayant profondément marqué Jean-Michel Basquiat – ou encore Dark Race Horses. Réagissant contre les injustices, l’artiste new-yorkais s’attache tout particulièrement à glorifier les Noirs dans ses dessins ou peintures en les représentant en héros ou en saints.

En dehors des questions liées au racisme et à l’identité noire, les œuvres présentées dans cette exposition montrent également l’intérêt de l’artiste pour l’anatomie et son rejet de l’hypocrisie sociale.

Très populaire, Jean-Michel Basquiat est devenu une référence pour de nombreuses personnalités contemporaines qui se sont inspirées de ses travaux: Jay-Z, Kanye West, par exemple, lui ont rendu hommage dans leur musique. Des extraits de certains de leurs morceaux sont d’ailleurs cités dans l’exposition pour illustrer quelques tableaux de l’artiste.

À voir et à revoir, l’exposition Jean-Michel Basquiat: «Now is the time» sera présentée à Toronto jusqu’au 10 mai 2015.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur