Bars et restaurants ouverts… sous conditions

La vie reprend avec la réouverture des bars et restaurants.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis ce vendredi 31 juillet, bars et restaurants sont autorisés à rouvrir à l’intérieur… à condition de respecter plusieurs mesures contre la propagation de la CoViD-19.

Tous les clients ont l’obligation d’être assis en tout temps, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, sauf évidemment pour entrer, sortir et aller aux toilettes (interdit de danser ou de chanter du karaoké!). Les buffets restent fermés.

Les bars et les restaurants (ainsi que les croisières en bateau) ont l’obligation de conserver un registre des clients pendant une période de 30 jours, et de divulguer sur demande ce registre à un inspecteur de la santé publique. Il s’agit ici de faciliter le dépistage des contacts en cas d’éclosion de la maladie.

Bars et restaurants doivent limiter les déplacements et les contacts entre les clients.

Distanciation

Les entreprises et les secteurs qui ne peuvent pas reprendre leurs activités, ou qui font face à des difficultés importantes de fonctionnement en raison des restrictions actuelles, sont invités à visiter le site internet Ontario.ca/reouverture pour présenter une proposition relative à leur déconfinement.

Le gouvernement continue de recommander d’exercer la distanciation physique «avec les personnes qui ne font pas partie de votre ménage ou de votre cercle social» et de «rester à la maison lorsque vous êtes malade».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est toujours possible de passer un test de dépistage de la CoViD-19 dans l’un des 144 centres d’évaluation de la province.

Test de dépistage de la CoVID-19.

Toronto

À Toronto, le port de masque sanitaire est obligatoire dans les transports en commun, les lieux publics intérieurs et les espaces communs des édifices à logements. D’autres juridictions municipales peuvent adopter de telles mesures, complémentant celles de la province.

Les musées ont rouvert, mais les parcs d’attractions et les parcs aquatiques demeurent fermés, ainsi que les tables de jeu dans les casinos, les camps pour enfants avec nuitées, les établissements thermaux, saunas, bains à vapeur, bars à oxygène.

Les contacts «prolongés ou délibérés» dans la pratique de sports restent interdits.

La bonne nouvelle: après les piscines et pataugeoires, les terrains de jeu pour enfants sont enfin débarrassés de leurs rubans jaunes de scène de crime.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur