Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto

Juliane Choinière, du département numérique chez Unis TV, qui a travaillé sur Balade à Toronto; Philippe Burnet, cofondateur de Machine Gum; Renée De Sousa, chef de projet; et David Baeta, cofondateur de Machine Gum. Absent: le 3e associé Simon Madore. (Photo: academie.ca)


17 septembre 2018 à 16h55

Robes longues, émotion et célébration de la création télévisuelle étaient au rendez-vous dimanche soir de la 33e édition du Gala des Gémeaux et de son avant-première. Quelques nominations «hors Québec» étaient aussi de la partie.

Jeudi dernier, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision avait aussi rendu hommage aux artisans et à un genre parfois négligé, le documentaire.

C’est lors de cette soirée que Balade à Toronto (connu dorénavant sous le nom de Balade à UnisTV) a permis à David Baeta, Philippe Burnet, Renée De Sousa et Simon Madore de Machine Gum de récolter un Gémeau pour la meilleure composante numérique pour une émission ou une série variétés.

Surprise

En tant que producteur, David Baeta s’attendait-il à cet honneur pour cette série qui fut diffusée pour la première fois en 2014?

«Bien franchement, non! Ça fait plusieurs années — trois — que nous sommes en nomination dans cette catégorie. La compétition est féroce et on était en vraiment bonne compagnie dans cette catégorie — Les Productions J de Julie Snyder notamment. Alors, on ne l’attendait pas. Ça fait vraiment chaud au cœur d’être récompensé par ses pairs.»

Contenus musicaux originaux

Le producteur torontois explique que la composante numérique vient compléter l’offre télévisuelle. Ce sont des contenus musicaux originaux qui permettent de découvrir la relève musicale franco-canadienne. Elle vient en quelque sorte «prolonger l’expérience pour les adeptes de la série».

Lors de l’avant-première précédant le Gala, une autre maison de production franco-ontarienne, mais celle-là d’Ottawa, Slalom, aurait pu être récompensée.

Mehdi et Val était, en effet, en compétition pour la meilleure émission ou série jeunesse pour les 12 ans et moins. C’est finalement l’émission québécoise Ari Cui Cui qui a récolté ce Gémeau.

6 sur 150

À travers le désir d’être plus inclusif, comme on a pu le constater dimanche sur les ondes de Radio-Canada, on peut se demander si une demi-douzaine de productions franco-canadiennes en nomination représente fidèlement la créativité en matière de télévision du côté des maisons de production œuvrant en milieu minoritaire.

Sur 150 productions finalistes dans la catégorie «Émissions» — et c’est sans tenir compte de la catégorie métiers dans laquelle, on retrouve, entre autres, les réalisateurs et les auteurs —, on compte 4% de nominations franco-canadiennes, soit 6 émissions produites par 5 maisons de production.

Sous-représentées?

David Baeta, qui siège aussi au conseil d’administration de l’Alliance des producteurs francophones du Canada (APFC), croit-il que les artisans franco-canadiens sous suffisamment représentés dans un tel gala?

«Les histoires et la réalité des francophones qui vivent à travers le pays se doivent d’être reflétées sur nos écrans», dit-il. «Ça prend du monde comme nous qui a le désir et le talent de produire ces contenus.»

«C’est un gage de confiance quand des productions issues des communautés des langues officielles en situation minoritaire se voient récompenser par l’Académie. C’est certain qu’il y a un désir de toujours voir plus d’artisans de chez nous être nominés et récompensés. Ceci dit, notre industrie est en croissance et la base de talent ne fait que de grandir et s’épanouir. J’ai aucun doute qu’on verra de plus en plus d’artisans franco-canadiens en liste.»

Les productions hors Québec en lice pour les Gémeaux 2018

Lauréats:

MEILLEURE COMPOSANTE NUMÉRIQUE POUR UNE ÉMISSION OU SÉRIE (VARIÉTÉS) : David Baeta, Philippe Burnet, Renée De Sousa, Simon Madore — BALADE À TORONTO – (Machine Gum, Ontario)

Finalistes:

MEILLEURE COMPOSANTE NUMÉRIQUE POUR UNE ÉMISSION OU SÉRIE DOCUMENTAIRE : Simon Cordeau, Sylvie Peltier — DEHORS : QUE FAITES-VOUS DANS LA RUE ? (Tiguidou Média/Red Letter Films, Colombie-Britannique)

MEILLEURE DIRECTION PHOTOGRAPHIQUE (AFFAIRES PUBLIQUES, DOCUMENTAIRE – SÉRIE) : Michel Valiquette — LA GRANDE TRAVERSÉE (Productions Rivard, Manitoba)

MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE JEUNESSE FICTION (12 ANS ET MOINS) : Nathalie Champagne, Geneviève Cousineau, Marie-Pierre Gariépy, Michel St-Cyr, Guy Villeneuve – MEHDI ET VAL (SLALOM, Ontario)

MEILLEUR MONTAGE (MAGAZINE) : Jérémie Wookey – COMMENT DEVENIR ADULTE « Épisode 7 – Bonjour festival ! » (Wookey Films, Manitoba)

MEILLEUR SCÉNARIO POUR UNE SÉRIE DOCUMENTAIRE : Lyne Barnabé, Philippe Burnet, Frédéric Choinière — MA VIE MADE IN CANADA « Épisode 3 — Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver » (Machine Gum, Ontario)

Les grands gagnants des Gémeaux 2018

Les grands gagnants du gala des Gémeaux 2018 sont tous Québécois. C’est la populaire série policière quotidienne District 31, en nomination à 12 reprises, qui a remporté le Prix du public. L’un de ses principaux acteurs, Vincent-Guillaume Otis, a aussi été récompensé.

Unité 9 (histoires de femmes en prison) a été sacrée meilleure série dramatique annuelle. Céline Bonnier, qui joue dans Unité 9, a toutefois été couronnée meilleure actrice pour L’heure bleue.

À la surprise générale (les commentateurs attendaient Fugueuse), c’est Plan B, une série originale sur le thème du voyage dans le temps, qui est repartie avec la statuette de la meilleure série dramatique. L’actrice Magalie Lépine-Blondeau (qui jouait dans District 31) a triomphé pour son rôle dans Plan B.

L’acteur Fabien Cloutier s’est illustré grâce à son rôle dans la série policière Faits divers, «le Fargo québécois».

Côté comédie, on a honoré: Lâcher prise et son actrice principale, Sophie Cadieux, une mère divorcée dont la vie bascule; Antoine Bertrand pour son rôle dans Boomerang; et François Morency pour son animation du dernier gala Les Olivier en plein scandale Gilbert Rozon.

Cette année, c’est le scandale Éric Salvail, traditionnel animateur des Gémeaux, qui a étrillé le nouvel animateur Jean-Philippe Wauthier.

À la Soirée des artisans et du documentaire, le Bye Bye 2017 s’est mérité cinq trophées.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur