« Bal de promo » fédérateur pour le Lycée français de Toronto

Collecte de fonds sur une piste de danse

Bal de promo (8 sur 14)

Tout le monde était sur son trente et un lors du gala annuel du LfT.


29 mai 2018 à 19h00

Arche de ballons, robes de cocktail et tubes des années 80; tout était réuni au Granite Club pour créer une atmosphère qui colle au thème de «Bal de promo» du Gala annuel du Lycée français (LFT).

Parents d’élèves et professionnels étaient rassemblés le soir du 25 mai pour trinquer à la santé de l’établissement.

«Ce genre d’événement est important pour que la communauté du LFT resserre ses liens mais aussi pour lever des fonds», explique le proviseur Jean-Pierre Faou.

Bal de promo (9 sur 14)
Jean-Pierre Faou, le proviseur du LfT.

Week-end en relais château

Pour cette troisième année, le LfT avait pour objectif de récolter un montant de 30 000 dollars afin de mener à bien ses actions à venir. Ainsi, plus de 50 lots étaient disposés à la vue des invités qui étaient libres de participer à des enchères silencieuses.

Bal de promo (5 sur 14)
De nombreux lots étaient aux enchères.

Mais c’est surtout le week-end féérique au relais-château Langdon Hall qui a fait rêver les personnes présentes. Le système était simple, pour le gagner il fallait tomber sur la bonne clé à 20$ qui permettait d’ouvrir la maison en bois contenant le bon pour le séjour.

Sur les notes de la bande originale Dirty Dancing, les offres allaient donc bon train afin de remporter l’offre et se sentir ainsi soulevé de joie comme Bébé dans les bras de Patrick Swayze.

Bal de promo (1 sur 14)
La fameuse maisonnette en bois qui renfermait la vedette des lots.

«Cocon pédagogique»

Cette soirée n’était cependant pas qu’une histoire d’argent. Il s’agissait d’abord de célébrer les valeurs chaleureuses et cosmopolites du Lycée français et ses projets pour l’avenir.

Jean-Pierre Faou s’est donc exprimé sur les «quinze actions» que l’équipe pédagogique comptait accomplir sur trois ans: bien-être de l’élève, sensibilisation à la santé, à la citoyenneté et à l’impact des réseaux sociaux.

Un psychologue va d’ailleurs être recruté, ainsi qu’un enseignant de français spécialisé. D’autre part, la liste de sports accessibles aux 550 élèves va être élargie, ce qui devrait permettre l’accès aux compétitions nord-américaines.

Quant à l’esprit artistique des jeunes, il va être renforcé grâce à un partenariat avec le Théâtre français de Toronto.

Tant de raisons qui poussent à croire, comme l’a dit dans son discours une ancienne élève maintenant à Harvard, que «le Lycée français reste toujours un roi que l’on aimera visiter».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Donald Ipperciel quitte Glendon mais reste à York

Il va développer «l’université numérique»
En lire plus...

18 juin 2018 à 17h27

Avec «Crée ton université», l’UOF inclut les jeunes

crée ton université
Clôture des candidatures ce mercredi 20 juin
En lire plus...

18 juin 2018 à 16h25

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur