Un nouveau proviseur au Lycée français de Toronto


20 septembre 2011 à 10h03

Après plusieurs années passées sous la direction de Dominique Duthel, le Lycée français de Toronto (LFT) est aujourd’hui sous la houlette d’Éric Le Borgne, nouveau proviseur de l’établissement. Arrivé de France, où il était proviseur à Nangys, en Seine et Marne, l’ancien enseignant et CPE compte donner une nouvelle étape à sa carrière avec cette prise de fonction. Depuis 1996 dans les fonctions de directions des établissements scolaires français, Éric Le Borgne jouit à Toronto de l’excellent travail de son prédécesseur, qui a réussi à relancer l’école après son déménagement du centre-ville à Dufferin et Eglinton.


«M.Duthel a réussi à redonner une âme à l’établissement. Il a fait un travail remarquable. Il a mis en place un travail d’excellence, et il faut poursuivre dans cette direction», indique son remplaçant.


L’intérêt du LFT pour un proviseur est qu’il gère un établissement qui va de la petite section au lycée ( du préscolaire au secondaire ici) en restant à taille humaine. 


«On reste dans les mêmes proportions que l’an passé. On est à 403 élèves. Mais de toute façon on est à pleine capacité», rappelle Éric Le Borgne.


Cette capacité de bien connaître les équipes et les élèves a séduit le nouveau directeur du LFT, lorsqu’il a visité l’institution l’an passé.


Le principal changement administratif se situe dans la hiérarchie de l’établissement, ou le proviseur doit rendre des comptes au Conseil d’administration de l’école plutôt qu’à un supérieur de l’Éducation nationale, comme cela se passe en France.


«Mais au quotidien, le travail est très proche (de celui en France, ndlr). Le coeur du métier est de faire fonctionner un établissement pour la réussite des élèves.»


À noter qu’Éric Le Borgne n’est pas le seul qui pose ses valises au LFT cette année puisqu’une nouvelle documentaliste arrive également, ainsi que cinq enseignants.


Cette année, le LFT inaugure son option Bac international. L’annonce en avait été faite l’an passé, mais c’est seulement cette année que les élèves pourront techniquement prendre l’option.


Les élèves de première (avant dernière année de secondaire) auront donc le choix de prendre cette option, même s’ils ne passeront les épreuves qu’à la fin de leur terminale (dernière année de secondaire).


Les nouveautés du LFT se trouvent aussi dans les activités para-scolaires de l’école, qui augmentent chaque année sous l’impulsion du personnel dévoué. Cette année, Florian Soletti sera le référent culturel de l’école.


Il coordonnera les activités telles que les sorties au musée, théâtre tout en recherchant de nouveaux partenariats avec les organismes francophones pour organiser des spectacles à l’école, des concours de musique, de photos…


Beaucoup de travail en perspective! Concilier la volonté des profs et des élèves n’est point chose aisée!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Un prof de la vieille école et un nouvelliste doux-amer

Gilles Archambault France Boisvert
Il y a cinquante ans, au Québec, on assistait à la création des cégeps. L’enseignante France Boisvert imagine les tribulations d’un collègue fictif dans...
En lire plus...

18 février 2018 à 9h00

Quiz : Kathleen Wynne

Kathleen Wynne
En lire plus...

18 février 2018 à 7h00

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur