Avec Christian Louboutin, DX trouve chaussure à son pied

Partagez
Tweetez
Envoyez

Si je vous dis semelle rouge, vous me répondez Christian Louboutin! Le créateur français de chaussures et designer de luxe a pris place à Toronto depuis le 21 juin 2013, au Design Exchange (DX) et cela jusqu’au 15 septembre 2013.

L’exposition est présentée sous forme de rétrospective de son travail et célèbre notamment ses 20 années de design, d’art et de magie.

«Concevoir des chaussures est le travail de magiciens. Une chaussure devrait être visible, mais doit parfois être invisible» – Christian Louboutin.

Exposition

L’exposition présente sa carrière jusqu’à aujourd’hui, avec plus de 250 chaussures exposées, accompagnées de commentaires de Christian Louboutin. Elle montre d’autant plus comment, avec chaque nouvelle collection, il explore de nouveaux concepts, des styles, des matériaux et formes différentes. Il examine les nombreuses sources de sa créativité, des chaussures inspirées par les danseuses de revue, les voyages, le divertissement, la transparence et l’architecture.

Vous pourrez découvrir l’atelier du maître ou encore d’en apprendre un peu plus sur ses innovations et son design unique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a des esquisses de chaussures du créateur ou la reconstitution d’un studio. L’objectif de l’exposition étant de montrer au public la manière et le processus artistique de Louboutin.

La semelle rouge

Alors qu’il se trouve en Italie, Christian Louboutin peint une semelle noire, d’une chaussure modèle Pensée, avec le vernis à ongles Chanel rouge de son assistante qui était en train de se faire les ongles; ce sera le début de sa marque de fabrique. Les semelles rouges sont l’objet d’un engouement important de la part de certaines clientes.

L’artiste

Louboutin est né à Paris en 1964. Étant enfant, il se rappelle avoir observé un tableau au Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie, montrant une chaussure à talon haut.

Cette image restera à jamais dans sa mémoire. Mais dans une ère de chaussures plates et talons en bois et cette paire n’a ressemblé à aucune chaussure qu’il aurait pu voir auparavant.

À son adolescence, son inspiration venait du cinéma local où il regardait Marlène Dietrich, Bette Davis ou encore Marilyn Monroe. Après avoir quitté l’école, Louboutin a travaillé dans une salle de music-hall parisienne, les Folies Bergère. Il admirait les danseuses, captivé par leurs costumes flamboyants et la façon dont elles dansaient sur scène avec des talons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 1991, il ouvre sa première boutique sous son nom et c’est le début d’une fulgurante ascension.

Aujourd’hui, qui ne connaît pas Louboutin. Toutes les stars ne jurent que par ses créations et il a su devenir le chausseur le plus célèbre. Beyoncé, Carla Bruni ou Emma Watson sont fans et le montrent à chaque défilé ou remise de prix.

Maintenant mondialement reconnu, Louboutin a su donner aux femmes une sensation de pouvoir, de féminité et de glamour.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur