Avant l’archipel, premier spectacle «bi-frontal» du TfT

Avant l'archipel / Théâtre français de Toronto
Une scène du spectacle Avant l'archipel.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Deuxième création originale du Théâtre français de Toronto (TfT) pour 2018, le spectacle jeunesse Avant l’archipel fera sa seule représentation grand public le 2 mars au théâtre de la rue Berkeley.

C’est le directeur artistique du TfT, Joël Beddows, qui en assure la mise en scène, et il qualifie son bébé de «très original et particulier».

Amour perdu

La pièce raconte l’histoire d’amour entre Lénaïque la magnifique et Brévalaire spectaculaire, et de leur coup de foudre. Dans un monde parallèle, Lénaïque nourrit des fruits-dragons qui poussent dans le verger de sa péninsule grâce à ses larmes.

Lors du marché du continent, elle rencontre Brévalaire et succombe à son charme. Les deux amoureux se retrouvent chaque dimanche et compte à chaque fois les jours qui les séparent.

Malheureusement ce trop-plein de bonheur dessert Lénaïque qui s’arrête de pleurer et cause l’assèchement de ses arbres. L’héroïne décide de réparer son erreur et pleure un bon coup. Cependant, à trop en faire, elle se transforme en île et se retrouve séparée de Brévalaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avant l’archipel retrace la quête très poétique et ludique de cet amour perdu.

Un spectacle participatif

Ce spectacle se différencie des autres du répertoire du TfT grâce à son côté immersif. En effet, sa deuxième partie n’est que de l’improvisation. D’ailleurs, ce n’est pas seulement les acteurs qui improvisent: le public est invité à se joindre à eux!

C’est ce qu’on appelle un spectacle bi-frontal et c’est une première pour le théâtre français.

«Il est en tournée depuis trois mois maintenant et rencontre un franc succès auprès du public. J’ai hâte de voir si ce spectacle provoquera la même émulation à Toronto», confie Joël Beddows.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Destiné aux adolescents, Avant l’archipel les rencontrera pendant une semaine de matinées scolaires dans les écoles avant la représentation grand public.

À l’âge où l’on rencontre son premier amour, cette pièce ne peut que faire mouche auprès du jeune public.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur