Auditions libres au Koerner Hall

Bob Rae s’est accompagné au piano pour chanter un titre issu de sa composition.

30 septembre 2014 à 9h51

À l’occasion des Journées de la culture, samedi dernier, le Conservatoire de musique royal a ouvert gratuitement les portes de son Koerner Hall et a invité les amateurs de musique, débutants ou confirmés, à se produire sur scène.

Acoustiques ou amplifiées, le public du Koerner Hall a pu assister à toutes sortes de performances. Inscrits le jour même, les participants, âgés de 6 ans et plus, ont eu cinq minutes chacun pour passer sur scène.

Parmi les participants, au milieu de quelques fausses notes, il y a eu des petites perles, comme ce duo de jeunes hommes, Chris et Dean; ils ont choisi d’interpréter un Aria de Bellini.

Le pianiste n’est «pas vraiment pianiste». Quant au chanteur, à la tessiture mezzo-soprano, il a avoué n’avoir jamais pris de cours d’opéra. «Je viens juste d’être diplômé en finance», a-t-il expliqué. Le public, médusé, leur a offert une ovation debout.

Du Wolfgang Amadeus Mozart avec Così Fan Tutte, des pièces de Jean-Sébastien Bach, du Chopin ou encore du Paganini, de midi à 15h, lors de la session acoustique, la musique classique était à l’honneur.

Les spectateurs ont aussi pu assister à la prestation d’un homme politique, Bob Rae, ex-premier ministre de l’Ontario et ex-chef du Parti libéral du Canada. Il a chanté un titre de sa composition en s’accompagnant au piano, puis a tenu à rappeler l’importance de «la musique et de la poésie» dans la culture canadienne.

Habitant à Cambridge, Amy et Dominic, en couple et respectivement au piano et à la batterie, se sont déplacés pour reprendre le célèbre titre Black Dog du légendaire groupe anglais Led Zeppelin.

Un groupe de trois jeunes filles a interprété a cappella et en harmonies Good Enough, une chanson écrite après une soirée passée ensemble.

Le public a également eu le droit à un peu de folk avec Johnathan Ryan et son titre Remember The Summer Night issu de son album Electricity, à du jazz avec le Comtemporary Jazz Trio, à du fado (chant populaire portugais) et même à une reprise de Libérée, délivrée (titre phare du film d’animation des studios Disney La Reine des Neiges), interprétée par la petite Alisha.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Autochtones et langues officielles

La Charte canadienne des droits et libertés rédigée dans une langue autochtone. (Photo: Radio-Canada)
Des juristes se demandent quelle forme doit prendre l'éventuelle loi fédérale sur les langues autochtones.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h56

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Patricia Cano lance son nouvel album au Lula Lounge

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h53

Des chansons qui resteront à jamais

Beau Dommage: Michel Rivard, Réal Desrosiers, Marie-Michèle Desrosiers, Pierre Huet, Robert Léger, Michel Hinton. Pierre Bertrand était absent. (Photo: Tom Sandler)
Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisait samedi soir quatre auteurs-compositeurs canadiens monumentaux, Beau Dommage, Bruce Cockburn, Neil Young et Stéphane Venne, au...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h52

Rêver entre ciel et mer à Samana

samana
République Dominicaine
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h43

Man Ray, l’un des artistes les plus originaux du 20e siècle

Man Ray, éditions Taschen, 2017, broché, couverture souple, 21x27,5 cm, 252 pages. La première de couverture reproduit la photographie Érotique voilée, 1933, et la quatrième Le Baiser, 1935.
Peintre et photographe de corps et d'objets inhabituels
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h42

Daniel Poliquin recevra le Prix France-Acadie

Daniel Poliquin
Après avoir fait relâche en 2016 pour redéfinir les auteurs et titres admissibles, le Prix France-Acadie revient en force et annonce que lauréat 2017,...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h40

Un polar où la vérité est infréquentable

Franz Bartelt, Hôtel du Grand Cerf, roman, Paris, Éditions du Seuil, coll. Cadre noir, 2017, 352 pages, 39,95 $.
Crapuleries et coucheries dans un village belge
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h34

Quiz : Les champignons

champignons
Les mots eucaryotes, thallophytes et eumycètes vous sont probablement inconnus. Ils réfèrent tous aux… champignons.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h29

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur