Atacama: sous le plus grand toit du monde

Partagez
Tweetez
Envoyez

Connu pour être le désert le plus aride du monde, Atacama est aussi célèbre pour son projet ALMA, veillant à étudier l’univers, la formation de planètes et d’étoiles. Déroulant ses volumes et plaines entre 2500 et 6000 mètres d’altitude, Atacama fascine par sa géologie et sa culture vieille de quelques douze mille années.

En survolant la Cordillère des Andes au petit matin, je me dis que l’une des plus belles aventures m’attend dans ce coin nord du Chili.

Immensité

Je regarde le ruban de bitume se dérouler devant moi à l’infini au milieu du sable et des pierres, et me demande quand j’arriverai à San Pedro de Atacama, ma base pour mes diverses expéditions dans le désert. Ici, tout est vaste. Y compris le ciel turquoise qui déploie sa voûte au-dessus des plaines et des volcans.

En venant ici, je viens me perdre, m’immerger dans un paysage plus grand que nature. Chose faite dès mon arrivée avec les guides d’Explora. Attentifs, créatifs et absolument instruits sur les lieux, la culture et la géologie, ils m’entrainent chaque jour depuis le village de San Pedro dans une exploration en profondeur d’Atacama. Des découvertes saisissantes agrémentées d’informations riches et pertinentes.

Une matinée en VTT me plonge au cœur de la Vallée de la Lune. Un désert qui doit son nom aux dépôts de sel qui colorent d’ivoire dunes et roches. Un paysage qui pourrait faire croire à des cirques de glace quand il s’agit de présence de cristaux de sels datant de l’époque où la roche était immergée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

S’aventurer dans des grottes où les cristaux et les minéraux «chantent», reste un des moments forts de cette échappée.

Des chevauchées me permettent d’emprunter des sentiers que les Incas et les Atacamenos utilisaient pour le transport de marchandises.

Parfois dans des gorges et canyons si profonds et escarpés que le soleil ne filtre plus et qu’il faut se coucher sur le cheval pour passer sous la roche (Quebrada del Diablo), parfois au sommet de crêtes qui ne vont pas sans rappeler celles du Grand Canyon (Las Cornisas). Fascinant de constater la difficulté à laquelle se confrontaient quotidiennement ces cultures pour leurs besoins marchands.

Exigeantes, ces chevauchées donnent également un sentiment de liberté enivrant, lorsque les chevaux galopent sous un ciel flamboyant qui embrase les montagnes environnantes.

Les montures ont le pied sûr et une belle personnalité qui rendent les équipées agréables. Je dévale ainsi avec mes guides des dunes de sable de plus de 100 mètres au coucher du soleil, passe devant de petits villages en torchis, découvre des hiéroglyphes dissimulés au bas de corniches (Cuchabrache) et me repais de l’immensité des lieux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En alternative aux sorties VTT et équestres, des randonnées me permettent de faire corps avec une nature qui varie en fonction de l’altitude.

À 2600 mètres, Cuchabrache offre une vue panoramique époustouflante sur les montagnes de sel et sur la Vallée Catarpe, à 3600 mètres, Las Termas Puritanas offrent la récompense après un trek de plusieurs heures au milieu de joncs, au bord d’une rivière et sur les flancs escarpés de la montagne de plonger dans des cuves d’eau naturelles à 32 degrés. Chauffées par les volcans, l’eau est d’une limpidité incroyable et invite à la détente totale.

À près de 5000 mètres, le parc de Tatio révèle le spectacle éblouissant et lunaire de geysers jaillissant du sol craquelé à l’aube. Un renard passe. S’arrête et m’observe. Déconcertante présence dans ce décor insolite lorsque la température descend à -25 degrés.

Lorsque le jour s’achève, une excursion à la Laguna Chaxa, Salar de Atacama permet de goûter à la douceur de la lumière sur ce lagon de sel où viennent se poser trois variétés de flamands roses. Une pause hors du temps, où tout est calme et sérénité.

Un ciel de lumière

Célèbre pour la clarté de ses ciels, Atacama révèle une Voie lactée d’une infinie richesse que l’on peut admirer à l’œil nu, mais qui prend une dimension autre, observée depuis le télescope de l’observatoire de l’hôtel Explora.
En me dirigeant dans les champs vers l’observatoire, je peux suivre mon ombre au clair de lune et marcher sans trébucher sur le terrain irrégulier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Seul observatoire astronomique de San Pedro, cet espace me permet, comme aux autres hôtes de l’hôtel Explora, d’admirer les planètes, étoiles et galaxies dans l’un des ciels les plus clairs du monde. Avec le puissant télescope, on peut observer avec précision des planètes aussi éloignées de nous que Mars et Saturne, voir dans le détail la constellation du Scorpion ou admirer de près les aspérités de la lune, toujours majestueuse et gigantesque dans le ciel d’Atacama. Un spectacle rare et de toute beauté

Le calme est absolu. Parfois, un cheval s’ébroue sur la propriété. La chaîne de montagnes et de volcans face à l’hôtel scintille au clair de lune et se reflète sur la piscine à débordement. Je me sens étrangement petite et bien dans cet univers immense, où peu de gens se croisent et dont le bruit est absent. Une occasion de renouer avec les éléments naturels et de laisser derrière soi une vie de bruit et de fureur pour mieux embrasser l’existence dans sa simplicité.

Laissez-vous tenter.

Renseignements:

Explora est une compagnie chilienne qui propose des aventures à pied, à cheval et en vélo dans le désert d’Atacama. Un programme d’activités sportives personnalisé et haut de gamme pour partir à l’aventure dans ce lieu mythique. Un must pour découvrir la région. www.explora.com/explora-atacama

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Hotel de Larache Explora. Un havre de paix qui se fond dans l’oasis de San Pedro, face aux volcans. Écuries, observatoire, piscine et spa, restauration 4 étoiles.  www.explora.com/explora-atacama/lodge/services.htm

Delta Airlines propose des vols réguliers de Toronto à Santiago (14h30). Lan assure ensuite la connexion à Calama vers Atacama (2h).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur