Art Battle: quand des artistes s’affrontent à coups de pinceaux

Partagez
Tweetez
Envoyez

Connaissez-vous les batailles de hip-hop, concours de danse urbains et informels entre deux danseurs départagés par le public? Ou les batailles de rap, où deux rappeurs s’affrontent à coup de punchlines? Oubliez tout ça, cette année, c’est le championnat national Art Battle que Toronto accueillera le samedi 26 juillet prochain. À cette occasion, L’Express a rencontré le gagnant de l’édition passé, le peintre Yared Nigussu.

Depuis 3 ans maintenant, Toronto voit se réunir chaque année une vingtaine d’artistes aux styles différents pour une soirée sous le signe du chevalet et des pinceaux. Issu de tout le pays, les participants du championnat national sont les gagnants des différentes éditions locales, Vancouver, Montréal, Halifax, etc. Chaque ville organise chaque mois une Battle d’art, puis définit «champion» à la fin de l’année.

«L’évènement est organisé en 2 ou 3 rounds où tous les artistes s’affrontent en même temps», explique Yared Nigussu, «chaque participant a 20 minutes pour réaliser un tableau sur un thème libre, puis le public choisit les 4 gagnants qui s’affronteront en finale.»

Si les différents peintres se disputent la victoire, pas de rivalité pourtant: l’ambiance est au partage et à la bonne humeur.

«Tout le monde a son propre but», déclare Yared, «moi je viens pour passer un bon moment, pour partager avec le public. J’en profite pour créer et pour me faire plaisir.» Selon l’artiste, les Art Battles permettent de «créer un lien entre nous [les participants] plutôt que d’être en compétition.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’origine éthiopienne, Yared Nigussu travaille aujourd’hui dans un studio d’artiste à Vancouver. C’est d’ailleurs au cours d’une battle d’art qu’il a rencontré le peintre avec qui il collabore aujourd’hui.

«Quand je suis arrivé au Canada, c’était difficile de rencontrer des gens qui sont dans le milieu artistique, que ce soit en amateur ou en professionnel», se souvient Yared, «les arts battles m’ont permis de rencontrer des gens qui avaient la même passion que moi et de pouvoir partager mon art.»

Après des études à l’université d’Éthiopie, puis quelques années passées en France, l’artiste a voulu s’établir en Amérique.

D’abord attiré par Brooklyn et son melting pot artistique, il a «atterris au Canada par hasard» et y est finalement resté. Très inspiré par les visages et les figures, le travail de Yared Nigussu se compose principalement de portraits très expressifs et colorés, mais aussi de paysages urbains: «depuis mon arrivée à Vancouver, la ville m’inspire.»

Pour sa troisième participation au championnat national d’Art Battle de Toronto, l’artiste ne prévoit rien donc, sauf de passer un bon moment.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avec environ 2000 personnes attendues au Mattamy Athletic Center, anciennement Maple Leafs Garden, l’ambiance promet d’être au rendez-vous. L’occasion pour les amateurs de voir des artistes de qualité créer des œuvres originales «en direct», le tout dans une atmosphère conviviale et électrique.

Pour plus d’information sur le championnat, consultez la page http://artbattle.ca/national-championship/
Pour découvrir le travail de Yared Nigussu, visitez son site http://www.yarednigussu.com/

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur