Andrea Horwath, la compétitrice inattendue

La candidate est au coude-à-coude avec Ford

Andrea Horwath

La candidate NPD peut-elle créer la surprise ?


31 mai 2018 à 19h00

Personne ne pensait que le NPD pouvait aller si loin dans cette élection. Et pourtant aujourd’hui, le parti mené par Andrea Horwath a le vent dans les voiles et est au coude à coude dans les sondages avec le candidat conservateur, Doug Ford.

La candidate de la circonscription d’Hamilton-Centre qui se présente pour la 3e et la dernière fois semble avoir profité de la chute de l’actuelle première ministre Kathleen Wynne et bénéficie d’un report de voix massif en sa faveur.

Arrivée à la tête du parti néo-démocrate en 2009, cette ancienne aide juridique dans une clinique d’Hamilton a su convaincre son parti en doublant le nombre de sièges du NPD à Queen’s Park depuis son arrivée.

La santé au coeur de son programme

C’est son ancien métier qui balise les enjeux de sa campagne. La santé est au coeur de sa plateforme. Assurance médicale, dentaire, accès aux hôpitaux… Retour sur des propositions bien soignées.

En proposant 40 000 lits supplémentaires ainsi qu’une assurance pour tous, la candidate a conquis ses électeurs. Ce sera plus de 916 millions de dollars qui seront réinvestis dans la santé si elle est élue. Ce n’est pas tout, le parti prévoit la création d’un nouveau ministère indépendant dédié à la santé mentale.

Au-delà du système de santé, c’est véritablement les inégalités des ménages que Horwath veut combattre. En augmentant les impôts pour les foyers gagnant plus de 200 000 $ par an et en offrant des places gratuites dans les garderies pour ceux qui gagnent moins de 40 000 $, c’est la classe moyenne que la candidate a pu draguer.

Une économie sociale aujourd’hui incontestable alors qu’en 2014, elle avait pris un tournant plus libéral.

Un passé à faire oublier

Depuis le début de la campagne, ses adversaires Ford et Wynne n’ont cessé de vouloir discréditer la candidate en abordant le passé du parti. Le fantôme de Bob Rae a hanté les débats télévisés. Cet ancien Premier ministre NPD de 1990 à 1995 a fait plonger l’économie canadienne.

Ford n’a pas hésité a rappelé les «milliers d’emplois perdus» mais Horwath cherche à se dédouaner: «je ne suis pas Bob Rae» a pu-t-elle dire.

Autre épine dans le pied pour la candidate: le chiffrage de son programme. Un manque d’1,4 milliard pour financer son ambitieuse plateforme que ses deux rivaux n’ont pas omis de mentionner pour attaquer la néo-démocrate.

Mais Horwath ne compte pas s’en arrêter là car aujourd’hui elle sait qu’elle représente l’alternative rassurante face à Ford. La première femme chef du parti NPD sera sans aucun doute une personnalité de la politique ontarienne forte qu’elle soit première ministre ou à la tête du parti officiel de l’opposition.

Élections Ontario 7 juin 2018
Doug Ford, Kathleen Wynne et Andrea Horwath.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur