Amis… mais pas trop

J’aime beaucoup ce que vous faites des Indisciplinés

Cécile Dadi et Lucie Deniau dans J’aime beaucoup ce que vous faites.

7 juin 2016 à 8h41

Deux couples. Une soirée. De la colère. Et un soupçon d’hypocrisie. Voilà la recette gagnante pour J’aime beaucoup ce que vous faites, pièce de théâtre drôle et engageante de Carole Greep, que Les Indisciplinés de Toronto présentent dans l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy.

Il est encore temps d’assister à l’une des deux dernières représentations, ces vendredi 10 et samedi 11 juin.

Mise en scène par David Café-Febrissy, J’aime beaucoup ce que vous faites joue avec les codes du monde moderne, du téléphone à la couverture de magazine, tout en restant délicieusement désuet.

Cette désuétude, c’est celle des relations humaines, de l’amitié, du confort du couple. On y montre une réalité où le groupe d’amis est à la fois vitale et nocif. Et où l’amitié peut avoir plusieurs fonctions. Dans une société où les amis Facebook prennent toute la place, l’amitié en vrai, négatif ou non, est jolie à voir.

Cette pièce c’est aussi l’avènement du bon mot, de la bonne réaction, de l’expression bien dite.

Lucie Deniau et Cécile Dadi se démarquent par leur jeu exagéré et maniéré qui nous rappelle les meilleures interprétations de Karin Viard ou encore Sandrine Kiberlain. Ce jeu, qui nous fait penser au meilleur du cinéma et du théâtre français, met en avant la voix et les expressions du visage. Il est magnifiquement maîtrisé par les deux actrices.

Alex Nanot et Sylvain Bedin brillent également par leur habilité à faire rentrer le spectateur dans la pièce. Ils apportent toute leur expertise et tout leur enthousiasme à leur jeu, ce qui enchante et fait voyager le spectateur.

Pendant 1h30, le spectateur vit au rythme des disputes et des conversations. Le salon du couple devient un terrain de jeu et la maison de tous les spectateurs. Le décor est parfait parce qu’il rappelle une maison lambda tout en étant assez farfelu pour marquer le spectateur.

J’aime beaucoup ce que vous faites fait rire, fait réfléchir et donne envie d’aimer et de détester de manière égale. On se retrouve dans chacun des personnages. Parfois nous sommes superficiels comme Marie, loufoques comme Charles, vicieux comme Carole et égoïstes comme Pierre. La pièce ne prend pas position pour l’un ou pour l’autre, mais met en avant des personnalités, des réactions communes à tous.

Comme une enquête sur les relations humaines, la pièce montre mais ne juge pas.

Moderne mais pas trop. Hilarante mais sérieuse. Toujours aussi actuelle. J’aime beaucoup ce que vous faites est l’événement à ne pas rater ce mois de juin.

Depuis presque sept ans, les Indisciplinés de Toronto – une troupe communautaire – nous font vibrer entre innovations, classicisme et humour. Ils ont adapté l’an dernier Rhinocéros de Ionesco et des extraits de Molière avec Molière fait la comédie.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quand les enfants partent de la maison: dépression ou libération?

famille depart de la maison
Partir, rester en contact, revenir, repartir, déprimer, s'envoler...
En lire plus...

16 décembre 2017 à 13h00

Des courants océaniques sur Europe

Europa, une des lunes de Jupiter. (Photo: NASA)
De la vie microbienne?
En lire plus...

16 décembre 2017 à 11h00

L’énergie sombre et ses fantômes

Notre ciel étoilé. (Photo: kimi kao / Flickr / Creative Commons)
L’univers en expansion finirait par se «déchirer»
En lire plus...

16 décembre 2017 à 10h00

La tache rouge de Jupiter: 350 km d’épaisseur

La sonde Juno mesure des micro-ondes radio naturelles émanant des  nuages de la tache rouge de Jupiter. (Photo: NASA)
Mais elle rapetisse
En lire plus...

16 décembre 2017 à 9h00

La pie qui fait la toilette du wapiti

La «personnalité» joue un rôle important dans l'interaction des animaux. (Photo: Robert Found de l'Université de l’Alberta)
La «personnalité» joue un rôle important dans l'interaction des animaux
En lire plus...

La cyberdépendance encore méconnue

Comme pour les drogues ou le jeu: obsession, perte de contrôle, répercussions. (Photo: Federico Morando / Flickr / Creative Commons)
Comme pour les drogues ou le jeu: obsession, perte de contrôle, répercussions
En lire plus...

15 décembre 2017 à 16h57

Funérailles nationales pour l’ex-roi Michel en Roumanie

Le cercueil du roi Michel au palais royal à Bucarest.
Visite à Toronto en 1992
En lire plus...

15 décembre 2017 à 10h47

L’impôt foncier annuel de CAH passe de 350 000 $ à… zéro!

L'édifice à logements pour aînés francophones Place St-Laurent, des Centres d'Accueil Héritage.
Nouvelle flexibilité financière pour le centre pour aînés francophones de Toronto
En lire plus...

13 décembre 2017 à 17h59

Bye Bye 150e grandiose à Ottawa

La patinoire de la Colline du Parlement. (Photo: Patrimoine canadien)
Patinage, hockey, musique, danse et culture autochtone d'ici à janvier
En lire plus...

13 décembre 2017 à 13h51

Au Café bilingue de FrancoQueer: une ambiance «inclusive» pour apprendre le français

glad-day-francoqueer
La langue française pose des défis aux LGBT
En lire plus...

13 décembre 2017 à 12h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur