Alerte Amber : chaque fois, des gens appellent le 911 pour se plaindre

Partagez
Tweetez
Envoyez

Une alerte Amber vous réveille à 3h du matin à Toronto parce qu’un enfant a disparu à Sudbury, probablement enlevé à sa mère par son père…

1 – Vous sortez de chez vous et patrouillez votre quartier à la recherche de cet enfant?

2 – Vous fermez votre téléphone et tentez de vous rendormir en vous disant que, désormais, vous fermerez votre téléphone avant de vous coucher?

3 – Vous appelez le 911 pour vous plaindre de ce réveil brutal, en plus de râler sur Facebook?

Cette dernière réaction mériterait une amende, selon une Torontoise, Dalia Monacelli, qui propose de pénaliser les gens qui dérangent le 911 pour une telle raison. Sa pétition en ligne a recueilli plus de 66 000 signatures en quelques jours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des pours et des contres

Les réactions sont toutefois partagées sur les réseaux sociaux. «J’ai besoin de mon sommeil»… «Toujours ce maudit réflexe de proposer des taxes et des amendes»… «La preuve que les autorités contrôlent tous nos appareils»…

Dans le camp des supporteurs de la pétition: «Aucun sens civique»… «Et si c’était votre enfant»… «Si vous optez pour ne pas recevoir d’alertes Amber, les services d’urgences devraient également pouvoir opter pour ne pas répondre à vos appels en cas de vol, incendie ou blessure»…

Les gens appellent aussi le 911 pour d’autres raisons frivoles. La police de Peel rapportait cette semaine que quelqu’un s’est plaint qu’un camion de crème glacée était stationné devant sa maison depuis trop longtemps…

En Alerte

Cinq alertes Amber ont été déclenchées en Ontario depuis le début de l’année. Chaque fois, les services 911 ont reçu plusieurs appels de plaintes. L’une de ces alertes n’a pas empêché un père de tuer sa petite fille.

Le système d’urgence du Canada En Alerte – par lequel passent les corps policiers pour lancer une alerte Amber – peut s’emparer de la télévision, de la radio et des téléphones pour avertir les citoyens d’intempéries majeures, de contamination de l’eau, d’une attaque terroriste ou d’autres menaces à la sécurité publique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au Canada, il est interdit aux fournisseurs d’appareils d’offrir un moyen de désactiver ces alertes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur