Alaska: les deux bébés béringiens de 11 500 ans

Représentation d'artiste du camp de Upward Sun River. (Eric S. Carlson et Ben A. Potter/University de l'Alaska à Fairbanks)


13 janvier 2018 à 10h00

D’ordinaire, ce sont des squelettes d’adultes qui fournissent des clefs sur les premiers humains à avoir mis pied en Amérique. Cette fois, ce sont deux bébés, un mort-né et l’autre décédé à l’âge de six semaines, il y a 11 500 ans.

Ils révèlent une branche du «peuple-fondateur» dont on ignorait jusqu’ici l’existence.

Les deux fillettes ont été enterrées en Alaska, dans une région appelée aujourd’hui Upward Sun River. Elles appartiennent à un groupe que la génétique commence à dévoiler depuis quelques années appelé les Béringiens — du nom du détroit de Bering.

Bloqués par les glaciers

Il y a 15 à 30 000 ans, il n’y avait pas de détroit et toute cette région était une péninsule reliant l’extrême-Est de la Sibérie à l’Alaska. Mais c’était en même temps une impasse: les glaciers empêchaient de continuer, à pied, vers l’intérieur du continent nord-américain.

À quel moment exactement ces gens ont-ils mis pied dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’Alaska? Et où se sont-ils installés? Les spéculations vont bon train, parce qu’il est rare de trouver des restes aussi anciens que ceux de ces deux fillettes.

Peuple asiatique

Et elles continueront d’aller bon train parce qu’en attendant, les réponses que la génétique apporte nous renvoient à un passé encore plus lointain et compliquent le portrait:

– Tout d’abord, en conjonction avec les génomes de centaines d’Amérindiens analysés ces dernières années, le génome d’une des deux fillettes (publié le 3 janvier dans Nature) confirme que tous les Amérindiens descendent d’un même groupe qui se serait séparé des autres peuples de l’Asie il y a environ 36 000 ans.

– Mais ce qu’il y a de nouveau, c’est que ce groupe se serait à nouveau séparé en deux branches il y a 18 à 22 000 ans; l’une d’entre elles conduisant aux Amérindiens modernes, l’autre au peuple dont faisaient partie ces deux bébés.

Deux lignées de Béringiens

Autrement dit, il y aurait eu deux lignées de Béringiens à la fin de la dernière ère glaciaire, et on ignore le sort de l’une des deux.

L’un des scénarios est que cette lignée s’est éteinte en Béringie tandis que l’autre peuplait les Amériques.

L’autre scénario veut que les deux lignées aient migré indépendamment de la Sibérie à l’Alaska, à quelques milliers d’années d’intervalle, et qu’elles aient chacune donné naissance à une «branche» distincte des peuples amérindiens, l’une peuplant surtout le sud du continent, l’autre surtout le nord.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur