Acadie 300 souligne l’arrivée des premiers colons à l’Î-P-É

300 ans de fierté

La firme Fresh Start Digital de Moncton a été embauchée pour la création du site Web.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’année 2020 marque le 300e anniversaire de l’arrivée des premiers colons français et acadiens à l’Île-du-Prince-Édouard.

Pour célébrer, un comité regroupant des représentants du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard et des associations acadiennes a été mis sur pied. De cette initiative, le site Web d’Acadie 300 a vu le jour.

C’est la firme Fresh Start Digital de Moncton qui a été embauchée pour la création du site Web. Le logo des célébrations avait, quant à lui, été dévoilé au tout début de l’année 2020.

L’ambassadrice protocolaire des célébrations est Antoinette Perry, lieutenante-gouverneure de l’Île-du-Prince-Édouard. «Ce tricentenaire nous donne l’occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire de notre province et tout particulièrement sur l’importante contribution des Acadiens à la culture insulaire», a-t-elle souligné.

Le site Web des célébrations du 300e.

Georges Arsenault

Le site Web des célébrations regroupe différents onglets. L’onglet «Historique» donne de nombreux renseignements quant à l’initiative des célébrations entourant le 300e anniversaire. Cet onglet sera mis à jour quand les festivités, spectacles et activités, pourront avoir lieu, dans le contexte de la pandémie de CoViD-19.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’onglet «Culture et Communauté» permet d’en apprendre plus sur la répartition géographique de la communauté acadienne et française, des six comités régionaux ainsi que de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, désormais la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard. Ceux-ci s’occupent de veiller aux besoins de la communauté francophone en plus de les représenter dans le reste de la province.

L’historien et folkloriste Georges Arsenault, représentant du comité historique Sœur-Antoinette-DesRoches, a collaboré à l’onglet «Histoire et Patrimoine», notamment avec des textes, mais aussi avec des photos. Il a aussi collaboré à la section «Liens et articles» en suggérant du contenu.

Georges Arsenault promeut le tricentenaire de la présence française à l’Île depuis quelques années déjà. Photo: Jacynthe Laforêt, La Voix acadienne

Vidéos

Des capsules vidéos seront bientôt ajoutées au site Web d’Acadie 300: «J’ai fait avec Jean Lavergne un projet qui s’appelle 300 ans sur l’Île-Saint-Jean. Ce sont des vignettes où je raconte l’histoire acadienne de l’ile. On avait fait ça en français, mais on a demandé d’avoir des sous-titres en anglais», explique Georges Arsenault.

Avec les sous-titres en anglais, une plus grande partie de la population pourra avoir accès à ce pan de l’histoire de l’Î.-P.-É. «Selon les derniers recensements, il y aurait un quart des Prince-Édouardiens qui auraient dans leurs généalogies de l’acadien ou du français», rappelle Georges Arsenault. «Alors, ce 300e, c’est pour tout le monde!»

Pour le moment, on peut retrouver les douze capsules vidéos sur le site Web de Jean Lavergne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
La section «Histoire et patrimoine» contient une ligne de temps remplie d’informations intéressantes sur les dates importantes dans l’histoire de l’Acadie de l’Île.

Lennie Gallant et Patricia Richard

Dans l’onglet «Liens Mi’kmaq-Acadie», on retrouve l’histoire des premiers habitants de l’Île-du-Prince-Édouard, soit les Mi’kmaqs. Il y a une ligne du temps qui permet de retrouver les années marquantes et les liens qui lient les Acadiens aux Mi’kmaqs.

Finalement, l’onglet «Partenaires» permet de regrouper les dix partenaires des célébrations du 300e, notamment la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard, le Musée acadien et la Maison Doucet.

Lennie Gallant et Patricia Richard, du populaire groupe Sirène et Matelot, sont tous deux ambassadeurs culturels des célébrations.

«Nous avons l’impression que l’esprit des ancêtres acadiens est encore présent sur l’Ile. Il résonne dans notre fierté, à travers la musique, les arts et la culture de ceux qui vivent ici aujourd’hui. Nous sommes très heureux de participer à cette célébration cette année et nous espérons que les gens de toutes cultures se joindront à nous pour chanter et danser, dans l’esprit de ceux qui nous ont précédés, avec ceux qui sont ici maintenant, et ceux qui nous suivront».

Il ne fait aucun doute que c’est avec beaucoup de fierté que les Acadiens et francophones fêteront cette année le 300e anniversaire.

L’île Saint-Jean sur les cartes des premiers explorateurs du continent.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur