Abeilles électriques

abeilles-essaim
Un essaim d’abeilles génère de l’électricité. Mais on ne sait pas si ça leur est utile ou si c'est seulement un curieux effet secondaire. Photo: iStock
Partagez
Tweetez
Envoyez

Un essaim d’abeilles génère de l’électricité. Pas assez longtemps pour recharger votre téléphone, mais assez pour faire bouger l’aiguille des appareils qui mesurent la météo environnante.

C’est d’ailleurs ce qui a suscité la curiosité d’une équipe de l’Université de Bristol, en Angleterre, rapporte le magazine britannique The New Scientist.

Entre 100 et 1000 volts par mètre

La mesure des champs électriques augmentait soudainement, alors qu’il n’y avait aucune activité orageuse.

Les abeilles volent en grands groupes lorsqu’elles cherchent un nouvel endroit où s’installer.

En ajoutant des appareils et en surveillant cette fois plus attentivement les passages d’abeilles à miel, les chercheurs ont observé des charges électriques variant entre 100 et 1000 volts par mètre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus l’essaim était dense et plus la charge était élevée. À 1000 volts par mètre, c’est davantage que ce que l’on peut mesurer dans un nuage orageux.

Utile aux abeilles?

On savait que les abeilles, individuellement, étaient «porteuses» d’une petite charge électrique. Mais ce serait la première fois, écrivent les chercheurs dans la revue iScience, qu’on mesure une charge «de groupe», du moins, de cette ampleur.

Il n’est même pas clair si ça leur est utile dans leurs déplacements.

Les chercheurs spéculent qu’il pourrait s’agir d’une simple conséquence de la friction entre leurs ailes et l’air. Mais ça ouvre des questions sur la possibilité que d’autres bestioles soient tout aussi «électriques».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur