À la découverte d’un patrimoine oublié

Villes et villages fantômes à Radio-Canada Internet

Partagez
Tweetez
Envoyez

Au cours du siècle dernier, avec l’urbanisation grandissante, l’exode rural a concentré les populations dans les grands centres. Plusieurs petites villes et villages ont alors été condamnés à disparaître.

Depuis quelques semaines, Radio-Canada diffuse sur le web (www.Radio-Canada.ca/villagesfantomes) une nouvelle série qui fait revivre ces lieux mystérieux qui alimentent l’imaginaire collectif. On a commencé par trois villages de l’Ontario – Burwash, Creighton et Milnet – mais d’autres de partout au pays s’y ajouteront.

En entrevue à L’Express, le journaliste de ce web-documentaire, Naël Shiab, basé à Sudbury, explique que «l’idée d’un web-doc est venue de mon caméraman Yvon Thériault, qui est un grand amateur d’histoire. Nous avons fait un petit détour après un tournage et il m’avait montré l’emplacement exact du village abandonné de Creighton.»

«On a découvert qu’il y avait énormément de villages semblables dans le nord de l’Ontario», en pays francophone.

Dans cette série, «on s’attarde à des gens ordinaires, Monsieur et Madame tous le monde, car l’histoire a tendance à glorifier certains grands personnages. Il fallait qu’on montre que des héros ordinaires participent à l’écriture de notre Histoire avec un grand H», ajoute Naël Shiab.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La première étape de ce projet fut tout d’abord de recenser une quinzaine de villages. La petite équipe de Radio-Canada a fait appel aux historiens de la région à l’Université Laurentienne, aux musées locaux, et aux archivistes de la région du grand Sudbury.

Un des défis de ce projet était de retrouver des survivants de ces villages fantômes. Ici, le bouche à oreille a vraiment servi, raconte le journaliste. «Il fallait parler aux gens, se rendre sur place, aller dans les petites villes qui sont proches des endroits où il y avait des villages fantômes, voir si les gens qui habitent dans les environs connaissaient quelqu’un. Puis on est tombé sur une personne, on est passé par je ne sais plus combien de personnes avant d’arriver jusqu’à lui, et c’est très drôle parce qu’il vit maintenant à 200m de la station Radio-Canada à Sudbury!»

Ce projet ne s’est fixé aucune limite dans le temps. Toutes les stations de Radio-Canada au pays sont invitées à s’y intéresser et à recenser leurs villages fantômes. Leurs journalistes pourront retrouver des survivants et suivre le format créé par Naël Shiab afin de cerner l’histoire de ces communautés disparues, mais qui ont jadis joué un rôle important au Canada.

Cette série honore les habitants qui ont participé à la construction de nos régions et à l’évolution du pays en leur donnant la parole et en témoignant de leurs souvenirs personnels. Au-delà des faits historiques cités et des informations factuelles, on présente la vision des gens qui y ont vécu ou, dans quelques cas, qui y vivent encore.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur