50 ans de radio en une semaine

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est le 1er octobre que la radio CJBC de Radio-Canada à Toronto souffle ses 50 bougies. Depuis lundi et jusqu’à samedi, les émissions Y pas deux matins pareils, L’heure de pointe et Grands Lacs café présenteront une programmation spéciale.

On y fera revivre des moments clés de l’histoire de la radio, mais aussi les événements marquants de la région.

Pour cet anniversaire, dans le cadre de l’émission Y a pas deux matins pareils, Yves-Gérard Méhou-Loko recevra des anciens animateurs et collaborateurs, notamment Raymond Desmarteaux, Claude Deschênes, Claude Gagnon, Céline Galipeau et Gabriel Dubé.

Sur ICI.Radio-Canada.ca/cjbc50, on a pigé dans un demi-siècle d’archives comme fil conducteur de cette remontée dans le temps, pour présenter reportages, photos, vidéos…

Comme on le sait, ce 50e anniversaire est aussi marqué par la publication, aux éditions du GREF d’Alain Baudot, de l’ouvrage La voix de Radio-Canada dans le Sud de l’Ontario, de notre chroniqueur, romancier et historien Paul-François Sylvestre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Celui-ci prononçait d’ailleurs mercredi dernier une conférence sur ce sujet à l’Alliance française de Toronto, à l’invitation de la Société d’Histoire.

C’est l’animateur Jacques Gauthier qui a eu l’honneur de prononcer les premiers mots à l’antenne de CJBC ce 1er octobre 1964. Il était accompagné en studio de la première «speakerine» Chantal Beauregard, qui a beaucoup aidé Paul-François Sylvestre dans ses recherches.

Selon lui, l’entrée en ondes de CJBC a été «l’aboutissement d’une longue bataille», menée notamment par l’ARTF (Association de la radio-télévision française) de Marc-Yvain Giroux, un militant de Welland qui était présent à l’AFT pour entendre M. Sylvestre, qui l’a présenté comme «le co-fondateur de CJBC».

À cette époque, CBC gérait deux postes de radio de langue anglaise à Toronto, CBL et CJBC («Canadian Jarvis Baptist Church»). Un tollé de protestations avait accueilli la décision de transformer CJBC en poste de langue française.

M. Sylvestre a illustré son propos de plusieurs photos d’époque des directeurs, animateurs et journalistes de CJBC, dont plusieurs sont devenus des vedettes nationales. Aujourd’hui, la radio, la télévision et l’internet sont décloisonnées, le personnel de Radio-Canada travaillant de front pour les trois diffuseurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Paul-François Sylvestre a également insisté sur le rôle qu’a joué Radio-Canada dans le développement de la francophonie torontoise et notamment de sa scène culturelle. En effet, plusieurs fêtes de la St-Jean Baptiste, Francofête et autres téléthons des paniers de Noël ont été initiés et produits par Radio-Canada – notamment par le réalisateur Gabriel Dubé – jusqu’à ce que ces événements puissent être pris en main par des organismes locaux autonomes.

Paul-François Sylvestre a aussi souligné la contribution exceptionnelle d’animateurs/réalisateurs comme Denis Émard, François-X. Chamberland, Claudette Gravel et Simone Fadel. Cette dernière, qui a oeuvré pendant 34 ans à CJBC, était présente à l’AFT, comme quelques membres du personnel actuel de la station.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur